Le Maroc réélu à la tête de l’Union internationale des chemins de fer – Région Afrique

690

Le Maroc a été réélu à l’unanimité, jeudi à Paris, président de l’Union internationale des chemins de fer (UIC) – Région Afrique, pour un second mandat s’étalant de 2018 à 2022, et ce en la personne de Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF).

Cette réélection a été entérinée lors des travaux de la 91e assemblée générale de l’UIC, en présence de 180 de hauts responsables des réseaux ferroviaires à l’échelle mondiale, indique un communiqué de l’ONCF.

Le renouvellement de la confiance dont jouit le Maroc constitue la consécration des efforts consentis par l’ONCF, particulièrement au cours des cinq dernières années, au niveau du continent africain, en matière d’échange d’expériences avec d’autres réseaux ferroviaires et leur soutien en termes de programmes de modernisation et de développement de leurs réseaux, outre l’adoption d’une batterie d’initiatives visant à renforcer la coopération Sud -Sud dans le domaine ferroviaire, note le communiqué.

Selon la même source, ces efforts sont déclinés à travers la préparation d’une stratégie pour le développement du secteur sur le continent à l’horizon 2040 suivant une approche participative adoptée par les ministres africains des Transports lors d’un débat consacré à ce sujet.

Il s’agit également de l’organisation de 12 séminaires et colloques internationaux au profit des réseaux africains, marqués par la participation de dizaines d’experts et de centaines de responsables de 25 pays, dont l’objectif est de traiter des sujets d’actualité concernant les réseaux ferroviaires africains.

Ces efforts portent également sur l’organisation de dizaines de cycles de formation au Maroc dont ont bénéficié environ 200 cadres représentant différents réseaux africains, ajoute le document.

De même, des visites techniques et de terrain on été organisées au profit de plusieurs dizaines de responsables africains, et diverses tâches de supervision technique ont été exécutées.