Le Maroc prêt à établir une coopération tripartite élargie avec la Russie et l’Afrique

2083
Le président russe, Vladimir Poutine, en compagnie du roi Mohammed VI. Crédits photo : MAP.

Le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, a renouvelé, mercredi à Rabat, l’engagement stratégique et constant du Maroc en faveur du continent africain et son entière disponibilité à établir une coopération stratégique tripartite élargie incluant la Russie et l’Afrique.

S’exprimant en ouverture d’une réunion élargie maroco-russe à l’occasion de la visite de travail et d’amitié qu’effectue dans le Royaume le premier ministre russe, Dmitri Medvedev, le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani a fait savoir que le Maroc est totalement ouvert à l’établissement d’une coopération tripartite élargie avec la Russie d’une part et l’Afrique d’autre part, qui engloberait les secteurs public et privé en vue de réaliser des projets d’envergure, dans l’intérêt des trois parties.

El Othmani a rappelé « la portée historique » des relations maroco-russes qui datent de 1778, soulignant le développement de ces relations qui ont été « consolidé par les visites de SM le Roi en Russie en 2002 et en 2016 et celle effectuée par le président russe Vladimir Poutine au Maroc en septembre 2006 ».

Le chef du gouvernement a précisé que les relations entre les deux pays se sont élargies de sorte à englober un certain nombre de secteurs stratégique à l’instar de la recherche scientifique et les nouvelles technologies, rappelant que la visite officielle de Mohammed VI en Russie a insufflé une nouvelle dynamique aux relations maroco-russe, notamment dans les domaines de la pêche maritime et de la recherche scientifique et technique, et a mis en avant la volonté des deux pays à profiter des possibilités offertes en vue de développer la coopération en matière d’agriculture et d’industrie.

Hausse des échanges commerciaux 

Concernant les échanges commerciaux entre les deux pays, leur volume a connu une hausse importante atteignant 2,5 milliards de dollars en 2015 contre de 200 millions en 2001, a fait savoir le chef du gouvernement, notant qu’une nouvelle ère a commencé en 2013 lors de la conclusion de l’accord de coopération relatif au secteur de la pêche maritime. La Russie arrive à la 9è position des fournisseurs du Maroc et au 22è rang en tant que client au titre de l’année 2016, a-t-il précisé, soulignant l’importance pour les deux pays de collaborer dans ce sens afin de développer et d’équilibrer leurs échanges commerciaux.

En effet, un protocole douanier d’échange de données précédant l’arrivée des marchandises et des véhicules a été signé afin d’ouvrir un « passage vert » qui permettra d’accroître l’afflux des échanges commerciaux, notamment des produits agricoles qui constituent la plus grande part des exportations marocaines vers la Russie, a-t-il ajouté.

S’agissant du secteur agricole, les ministères d’Agriculture des deux pays ont signé un mémorandum de coopération représentant une valeur ajoutée pouvant enrichir la coopération maroco-russe, a rappelé le chef du gouvernement, estimant que l’accord relatif à la coopération énergétique ouvre des perspectives prometteuses aux deux pays qui permettront d’approfondir les échanges de gaz naturel, d’électricité, d’efficience énergétique et des hydrocarbures.

Au volet de la coopération culturelle, les relations entre les deux pays sont « remarquables et dynamiques », a-t-il dit, notant que les universités russes accueillent des étudiants marocains depuis des décennies.

Le chef du gouvernement s’est également félicité du mémorandum d’entente relatif à la coopération entre le ministère des Habous et des affaires islamiques et l’organisation religieuse centrale de Moscou signé à l’occasion de la visite royale historique en Russie en 2016, qui entend le partage et l’échange des expériences dans le domaine de la valorisation du patrimoine islamique et sa conservation.

En outre, El Othmani a salué les projets de jumelage entre les villes marocaines et russes et les initiatives prises en ce sens entre Rabat et Moscou ainsi que Casablanca et Saint-Saint-Pétersbourg.

La réunion de travail maroco-russe élargie a été marquée par la signature de 11 accords de coopération concernant les domaines douanier, agricole, militaire, diplomatique, administratif, commercial, culturel, d’efficience énergétique, d’énergies renouvelables et d’utilisation pacifique de l’énergie atomique