Mariage des mineurs: 98% des demandes déposées par des chômeurs

639
Photo d'illustration

Le ministre de la justice, Mohamed Benabdelkader, a dévoilé des chiffres inquiétants concernant le phénomène du mariage des mineurs. 

Le mariage des mineurs est un phénomène qui est très répandu dans le royaume. La situation devient de plus en plus alarmante et le ministre de la justice, Mohamed Benabdelkadera, n’a pas manqué de tirer la sonnette d’alarme lors d’une séance de questions orales à la chambre des représentants.

« Le ministre marocain a fait savoir que le nombre de mariages des mineures au Maroc ne cesse d’augmenter avec plus de 32.000 demandes déposées en 2018, dont 26.240 ont été acceptées », peut-on lire sur Al Massae du mercredi 22 janvier 2020.

Les chiffres «ont de quoi inquiéter», a estimé le ministre, précisant «que 98% des demandes ont été déposées par des individus au chômage.

 

Lire aussi: Quatre marocains au coeur d’un réseau de mariages blancs en Europe

 

« Pour sa part, Fatiha Sedass, parlementaire de groupe socialiste, a fait savoir que dans les régions rurales, les familles marient souvent leurs filles à l’âge de 12 ans pour des raisons économiques et sociales », pursuit le quotidien arabophone. Et d’ajouter que le ministre de la Justice estime cependant que « la question est sensible» et qu’il faut «prendre en compte les spécificités de la société marocaine».

Notons que les défenseurs des droits des femmes ont toujours jugé les textes en vigueur insuffisants et appellent souvent à des réformes pour mettre ce phénomène hors-jeu.