H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Deux camionneurs marocains ont été tués et un autre a été blessé, samedi au Mali, par des hommes armés, un quatrième a survécu à cette attaque. Le président de la Fédération nationale du transport (FNT), Abdelilah Hifdi, pointe du doigt l’Algérie et le Polisario. 

    .L’information a été confirmée par l’ambassade du Maroc à Bamako. Le drame s’est déroulé sur la commune de Didiéni, à 300 km de Bamako.

    Les chauffeurs marocains ont été attaqués par un groupe armé alors qu’ils se dirigeaient vers la capitale malienne. Les assaillants étaient cachés derrière des arbres au bord de la route avant de surprendre les camionneurs.

    Selon des témoins, les assaillants étaient cagoulés, portaient des gilets pare-balles et disposaient d’appareils de communication sans fil. Après avoir commis leur crime, ils ont quitté les lieux sans voler le moindre objet des victimes.

    Le chauffeur blessé, dont l’état de santé ne suscite pas d’inquiétude, a été transféré vers un hôpital local pour recevoir les soins nécessaires.

    L’ambassade du Maroc à Bamako est en contact avec les autorités compétentes dans les deux pays, ainsi qu’avec les proches des chauffeurs marocains pour prendre les dispositions nécessaires dans de telles situations, dont la demande d’ouverture d’une enquête par les autorités maliennes afin d’élucider les circonstances de cette attaque, et la prise de mesures qui s’imposent.

    Les dépouilles des deux victimes sont actuellement acheminées vers Bamako, selon la même source.

    Dans un communiqué, l’Observatoire National des Transports et des Droits du Conducteur Professionnel de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima dénonce les conditions de travail difficile, l’insécurité et les agressions récurrentes des conducteurs professionnels opérant en Afrique subsaharienne.

     

    Le président de la Fédération nationale du transport (FNT), Abdelilah Hifdi, n’a pas tardé à réagir. Dans une déclaration à nos confrères de Le 360, il accuse accuse directement « l’Algérie et sa marionnette le Polisario » d’être les responsables de cette attaque meurtrière.

     

    Selon Abdelilah Hifdi, l’attaque terroriste, qui intervient moins d’un an après les évènements de Guerguerat, serait directement liée à la décision récente d’Alger de rompre unilatéralement les relations diplomatiques avec le Maroc.

    Ces attaques ont pour but selon lui de « briser l’élan du commerce intra-africain, traduit dans la réalité quotidienne par une forte présence de transporteurs marocains », dont plusieurs ont délaissé le marché européen (du fait de la crise sanitaire) pour s’orienter davantage vers les marchés du continent.

     

     

    Share.

    Comments are closed.