Lycée Descartes: polémique autour d’une enseignante “arabisante” testée positive

10447

Une enseignante a été testée positive au nouveau coronavirus au sein du lycée Descartes de Rabat. Cette enseignante «arabisante», selon les précisions de la direction, a été placée à l’isolement ainsi que ses «collègues arabisants». Des propos qui ont choqué et créent une forte polémique.

Les parents d’élèves du lycée Descartes de Rabat ont reçu ce jeudi 10 septembre dans l’après-midi un communiqué, signé par la proviseure du lycée Najat Delpeyrat, leur annonçant la contamination d’une des enseignantes au Covid-19.

«Cet enseignant sera placé au minimum 14 jours en quarantaine et assurera ses cours en distanciel à ses élèves», souligne le communiqué. Et de poursuivre «nous avons pu établir une liste d’élèves qui ont eu cours avec cet enseignant entre mardi et mercredi derniers et leurs parents sont naturellement informés de la situation». Ces élèves ne pourront pas regagner les bancs de l’école pour le moment et devront effectuer obligatoirement réaliser deux tests PCR à 8 jours d’intervalle.

 

Lire aussi: Enseignement secondaire: opération de réorientation dans les établissements du 07 au 17 septembre

 

Dans une autre communication, cette fois-ci adressée aux «collègues», la proviseure annonce que «(nous) sommes dans l’obligation de placer les élèves de X et les collègues arabisant en situation d’isolement (…) ces professeurs sont invités à assurer leurs cours à distance». Des propos jugés «racistes» par plusieurs internautes et parents d’élèves, qui ont créé ainsi une forte polémique.

Par ailleurs, dans ce même courriel, la proviseure affirme que dès lundi 14 septembre un laboratoire d’analyses sera installé au lycée pour tester l’ensemble des personnels. «Il est important de ne pas céder à la panique, nous avons un protocole communiqué par les autorités sanitaires qui suivront notre organisation de près», poursuit-elle. Contacté par H24 Info, le lycée n’a pas daigné répondre à nos questions.