Lycée Descartes: les raisons de la fermeture de l’établissement

10978

Le Lycée Descartes de Rabat a été sommé de suspendre ses cours depuis aujourd’hui. Une décision prise au vu du non-respect des mesures imposées par l’épidémie du coronavirus. Les détails.

Par le biais d’un mail adressé aux parents d’élèves, ce mardi 2 octobre, la direction du lycée français Descartes de Rabat a annoncé la suspension des cours jusqu’à nouvel ordre. L’établissement affirmait alors que cette mesure avait été prise suite au non-respect de la distanciation.

Le procès-verbal, dont H24Info détient copie, apporte néanmoins plus de détails. Trois raisons ont conduit à cette décision: «la distanciation physique réglementaire entre les élèves au sein des salles de cours n’est pas respectée», «l’espace de déplacement des professeurs dans les classes (en face des tableaux) est occupé par des tables dédiées aux élèves», puis «les tests PCR du personnel chargé de relever la température des élèves a l’entrée du lycée n’a pas été présenté a la commission le 01 novembre 2020».

 

Lire aussi: Covid-19: les autorités suspendent les cours au lycée Descartes pour non-respect de la distanciation

 

En effet, le procès-verbal indique que plusieurs réunions ont précédé cette décision, dont la dernière en date s’est déroulée le dimanche 1er novembre. Avant cela, une autre réunion a eu lieu le jeudi 29 octobre en présence de la représentante de l’ambassade de France au Maroc ainsi que la représentante de la Proviseur du lycée Descartes.

Suite à quoi la décision de suspension avait été décidée et communiquée à travers le procès-verbal signé par le directeur de l’Académie Régionale de l’éducation et de la formation Rabat-Salé-Kenitra, Mahammed Aderdour, chef du district urbain Agdal Ryad, Mohammed Zine ainsi que la médecin représentante de la délégation médicale préfectorale de Rabat.

Pour sa part, le lycée a annoncé placé tous les élèves en enseignement distanciel. L’emploi du temps habituel sans alternance sera repris à partir du mercredi 4 novembre.