H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Les commissions spéciales du Parquet général ont débuté des opérations d’écoute téléphonique visant les principaux candidats aux élections législatives, régionales et communales qui se tiendront le 8 septembre.

    Le Parquet général surveille de près les éventuels cas de fraude ou de corruption durant la campagne électorale. Dans les grandes villes, des commissions spéciales se chargeraient de surveiller de près les  grands candidats, rapporte le quotidien Assabah.

    Les téléphones de plusieurs candidats importants ont été mis sur écoute par la justice, conformément à l’article 108 du Code pénal, afin de surveiller toute tentative d’utilisation de l’argent pour gagner les voix des électeurs, précisent nos confrères arabophones.

     

    Lire aussi. Covid-19: le ministère public résolu à réprimer la fraude des documents sanitaires

     

    Pour rappel, plus de 4.500 observateurs ont reçu l’aval de la Commission spéciale d’accréditation des observateurs des élections, en prévision des prochaines échéances électorales prévues en septembre. Près de 70 observateurs internationaux représentant quelque 14 ONG internationales et deux parlements internationaux seront présents au Maroc pour vérifier l’observation neutre et indépendante des élections.

    La commission est composée de quatre membres représentant les autorités gouvernementales chargées de la Justice, de l’Intérieur, des Affaires étrangères et de la Coopération et de la Communication, un représentant de la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme, un représentant de l’instance nationale de la probité et de la prévention et de la lutte contre la corruption et cinq représentants des associations de la société civile représentées au sein du CNDH.

    Share.

    Comments are closed.