Lutte anti-terroriste: Dupond-Moretti se félicite de la coopération judiciaire entre la France et le Maroc

314
DR.

Le ministre français de la Justice Eric Dupond-Moretti s’est félicité, lundi à Rabat, de la coopération judiciaire efficace avec le Maroc en matière de lutte contre le terrorisme.

« La France et le Maroc coopèrent efficacement en matière de lutte contre le terrorisme, y compris dans un cadre qui associe également la Belgique et l’Espagne », a-t-il affirmé lors d’un point de presse à l’issue de sa rencontre avec le procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du ministère public, Mohamed Abdennabaoui, appelant à « agir de concert contre ce fléau et la criminalité pouvant miner les sociétés ».

Tout en saluant la qualité des réformes « importantes » initiées dans l’organisation judiciaire marocaine, le responsable français a souligné que la présidence du ministère public, installée il y a 3 ans, « constitue pour la France un interlocuteur essentiel, incontournable et précieux ».

En visite au Maroc dans le cadre de son premier déplacement international en tant que Garde des Sceaux, M. Dupond-Moretti a relevé d’autre part que la question des mineurs non accompagnés constitue une priorité pour les deux pays. A cet égard, il a fait part de son souhait de voir le schéma de procédures, qui a été élaboré, permettre aux magistrats du parquet français et à leurs homologues marocains de travailler « main dans la main dans l’intérêt de la protection de l’ordre public et des enfants.

 

Lire aussi: Diapo. La France et le Maroc signent un accord sur les mineurs isolés

 

Ce schéma, a-t-il dit, « vise à clarifier les procédures et à fluidifier les échanges d’informations pour permettre aux magistrats de prendre les mesures les plus adaptées dans l’intérêt des mineurs ». « Il nous faudra continuer de travailler ensemble pour affiner et compléter si nécessaire ce dispositif », a-t-il estimé.

De son côté, M. Abdennabaoui a indiqué avoir discuté avec le ministre français de la Justice notamment de la question des mineurs marocains non accompagnés qui se trouvent en territoire français, notant que cette rencontre reflète le niveau des relations entre les deux pays.

Il a été convenu, selon lui, de signer une convention de coopération entre le ministère français de la Justice et la présidence du ministère public en vue de développer davantage les échanges bilatéraux en matière judiciaire.

En visite officielle de deux jours au Maroc (6-7 décembre), M. Dupond-Moretti devra avoir des rencontres avec plusieurs autres responsables marocains.