L’université de Bordeaux restitue 20 pièces archéologiques au Maroc

776

L’Université de Bordeaux en France a restitué, récemment, 20 objets au royaume. Il s’agit des restes de squelettes humains découverts lors de fouilles au cimetière Rawazi de la ville de Skhirat près de Rabat, a annoncé dimanche le ministère de la Culture et de la communication.

Selon le ministère de la Culture et de la communication, l’Université de Bordeaux a restitué à l’Institut national d’archéologie et du patrimoine, 20 artefacts osseux découverts lors de fouilles au cimetière de Rawazi à Skhirat.

« Ils serviront à la création d’une importante base de références à l’Institut national d’archéologie et du patrimoine, visant à la formation de jeunes étudiants et chercheurs intéressés par la période préhistorique du royaume » , indique le communiqué.

Et d’ajouter que cette base de référence sera également renforcée par la signature d’une série d’accords de coopération avec la France. Un parc préhistorique sera également inauguré à Casablanca dans les mois à venir, précise la même source.

Le site de la cimetière Rawazi à Skhirat, qui a été découvert en 1979, comprenait « l’une des plus importantes collection funéraire datant du néolithique au nord du Maroc », poursuit le communiqué.

Notons que des fouilles ont été effectuées dans le cadre de la coopération archéologique entre les deux pays et près de 87 tombes, ainsi que plusieurs restes humains, ont été découverts avant d’être transférées à l’université de Bordeaux pour des études approfondies.

 

Lire aussi: Vidéos. Découverte: retour sur la fabuleuse histoire de l'Homo sapiens marocain

 

Le ministère de la Culture et de la communiqué rappelle également que le partenariat archéologique franco-marocain sera acté jeudi prochain à l’Institut national d’archéologie et du patrimoine de Rabat.