La loi contre les violences faites aux femmes adoptée définitivement au Parlement

La Chambre des représentants a adopté, mercredi, la loi 103.13 relative à la lutte contre les violences faites aux femmes.
Très attendue par le mouvement féministe, la loi relative à la lutte contre les violences faites aux femmes, qui traîne depuis 2013 dans les couloirs du Parlement a été adoptée ce mercredi, dans une deuxième lecture à la Chambre des représentants par 168 députés. 55 autres membres de la chambre ont voté contre cette loi.

Dans sa derniére allocution au Parlement, la ministre de la Famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social, Bassima Hakkaoui, a expliqué que cette nouvelle loi tend à préciser les actes de violence à l’encontre des femmes, incrimine certains actes considérés comme une forme de harcèlement, d’agression, d’exploitation sexuelle ou mauvais traitement. Elle durcit également les sanctions en cas de situation aggravante, notamment contre la femme enceinte, l’épouse ou la divorcée.