L'Istiqlal "prêt à s'excuser" auprès des Rifains pour les assassinats de 58-59

1730

Le secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka, a exprimé la volonté de son parti de présenter ses excuses aux Riffains pour les assassinats politiques commis dans le nord du royaume, lors des événements du Rif en 1958 et 1959.
Initiative courageuse que celle exprimée par le chef du parti de L’Istiqlal. Nizar Baraka a reconnu la responsabilité de son parti dans ces événements tragiques survenus dans le Rif en 1958-59. Il a déclaré que son parti est prêt à toute forme d’autocritique dans la perspective d’une réconciliation avec les habitants de la région.
Objectif: « Lever le voile sur la vérité et corriger les nombreuses fausses allégations qu’on a collées au parti de l’Istiqlal« , rapporte le quotidien Al Massae dans sa livraison du lundi 9 juillet.
Dans une rencontre tenue le vendredi 6 juillet à Al Hoceima, Baraka a déclaré que « le parti est prêt à présenter ses excuses à la population s’il est prouvé que certains de ses membres étaient réellement impliqués dans ces événements« .
Baraka a par ailleurs affirmé que « l’Istiqlal a toujours été fier de la contribution des Rifains dans l’indépendance du Maroc et a toujours commémoré la bataille d’Anoaul ».
Dans le sillage de la mobilisation orchestrée par le parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka a indiqué que le chantier de l’équité et de la réconciliation n’est pas terminé. L’aspect limité des projets d’aménagement dans la région ont été en plus un échec.
Baraka a par contre affirmé que le projet d' »Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit”, parrainé par le roi Mohammed VI, répond aux besoins de la population et comble le retard pris dans la réalisation des travaux de développement de la région.