L'Istiqlal enquête sur les assassinats du Rif de 58-59

1145
DR.
Le comité exécutif du parti de l’Istiqlal a décidé de former une commission d’enquête pour faire la lumière sur les évènements douloureux survenus dans le Rif en 1958-1959.

Le parti de l’Istqlal inscrit sa démarche dans le sillage de la grande dimension de la réconciliation et la dynamique de développement lancées par le roi depuis son ascension au trône. L’initiative du PI part également du principe de la liaison entre la responsabilité et la reddition des comptes dans la réalisation du projet Manarat Al Moutawassit, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du jeudi 12 juillet.
Dans ce sens, le parti appelle le gouvernement à assumer son entière responsabilité en accélérant le chantier de préjudice dans la perspective de l’assertion de la réconciliation de manière définitive. C’est ainsi, selon le parti de l’Istiqlal, qu’on pourrait rompre avec les causes de la congestion sociale dans la région et accélérer les chantiers de développement à même de garantir une vie décente aux citoyens.
La commission a réitéré sa volonté d’ouvrir une enquête sur les évènements douloureux survenus dans le Rif à la fin des années cinquante et présenter des excuses aux Riffains en cas d’implication des hommes du partis dans ces évènements.
Par ailleurs, le comité exécutif a décidé de créer une commission sous la présidence de Shiba Mae el Ainaine, le président du Conseil national du PI. Ses missions: la collecte de données historiques liées à ces évènements et le recueil de propos d’historiens, des figures nationalistes et de citoyens du Rif, dans l’optique de projeter de la lumière sur l’implication ou non du parti et lever la confusion et les nombreuses allégations qui avaient été collées au parti de la balance.