L’Espagne à la rescousse de Sebta après l’interruption de livraisons de poisson par le Maroc

2084
DR.

Depuis trois jours, les poissons marocains se font rares sur les étalages des poissonniers de Sebta. La péninsule tente de pallier à cette crise, sans pouvoir empêcher la flambée des prix.

Ce blocage sur les importations de poisson depuis le Maroc vers l’enclave a poussé les poissonniers à saisir le gouvernement local. Ce dernier a demandé un délai de 48 heures, ce mercredi, durant lequel les besoins seront couverts par les poissons en provenance de la péninsule Ibérique, rapporte le site local El Faro de Ceuta.

Néanmoins, cette alternative est critiquée par les poissonniers qui jugent que «l’offre de la péninsule n’atteint pas la variété ni la qualité de celle du Maroc, qui de plus, répond à toutes les exigences sanitaires», confie l’un d’eux au média El Pueblo de Ceuta.

 

Lire aussi: Sebta: le poisson marocain se fait désirer…

 

Les professionnels du secteur soulignent qu’il s’agit d’une situation sans précédent aux conséquences dévastatrices. De plus, «le poisson de la péninsule n’est pas une option, il est plus cher et il y a moins de variétés. Sans le poisson du Maroc, il vaudrait mieux qu’on ferme nos commerces», s’insurge un autre.

Pour rappel, depuis ce lundi 10 février les poissons marocains se font rares à Sebta. Des sources bien informées ont expliqué que ce blocage est dû à «la demande de documentation du côté marocain, ce qui a retardé l’arrivée du poisson», qui ne répond pas à la demande de l’enclave.