Les travaux de rétablissement d’un câble sous-marin Maroc-Espagne achevés

1961
DR.

Les travaux de rétablissement de l’un des câbles de la deuxième liaison de l’interconnexion électrique Maroc-Espagne, qui est un patrimoine commun de l’Office National d’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) et RED ELECTRICA DE ESPAŇA (REE), se sont achevés avec succès, a annoncé mercredi l’ONEE.

Dans un communiqué, l’ONEE indique qu’après plusieurs semaines de travaux et grâce à la longue expérience des équipes de l’Office et de REE, la 2ème interconnexion a été rétablie dans de très bonnes conditions.

Le câble sous-marin était indisponible depuis qu’un navire l’a endommagé fin 2019 à 13 km des côtes marocaines, précise le communiqué, affirmant que les systèmes de contrôle et de protection ont ordonné l’isolement de la 2ème interconnexion et un plan d’actions pour la réparation du câble qui a été lancé par le comité de maintenance composé de responsables marocains et espagnols. La réparation en question a nécessité une expertise hautement qualifiée et de la logistique lourde notamment des navires spéciaux dédiés à ce genre d’opérations, vue que l’avarie était située à une grande profondeur (490 m), ajoute la même source.

Selon le communiqué, le directeur général de l’ONEE, Abderrahim El Hafidi a effectué mardi une visite technique au site de l’interconnexion électrique Maroc-Espagne pour s’informer des installations après les importants travaux qui avaient été réalisés.

M. El Hafidi, accompagné de hauts responsables de l’ONEE, s’est arrêté sur l’opérationnalisation de l’ensemble des installations de la station terminale des câbles sous-marins à Ferdioua (près de Ksar Sghir), constituée de l’appareillage très haute tension 400 kV et du système hydraulique de maintien sous pression de l’huile diélectrique des câbles, indique le communiqué. Il s’est rendu au grand poste électrique de Melloussa qui assure l’interconnexion avec le réseau national de transport 400 kV, pour s’enquérir également de la bonne marche de cet ouvrage stratégique pour le système électrique national. Ce poste qui constitue un nœud important pour le transport électrique national regroupe les lignes THT de l’interconnexion électrique Maroc-Espagne, les lignes issues de la centrale de Tahadart ainsi que les lignes 400 kV desservant le poste de Oualili.

A cette occasion, le directeur général de l’ONEE a félicité les équipes qui se sont mobilisées pour mener à bien cette opération délicate dans un contexte difficile caractérisé par la crise sanitaire liée au Covid 19.

Avec une capacité de transit de 2 x 700 MW, l’interconnexion électrique Maroc-Espagne, constitue un ouvrage stratégique du système électrique national permettant la promotion de l’échange, la sécurisation de l’alimentation et le renforcement du secours mutuel instantané entre les deux rives de la méditerranée en matière d’électricité, conclut le communiqué.