Les officiels d’Essaouira en état d’alerte pour la visite du roi Mohammed VI

584

Essaouira est en état d’alerte avec la visite royale. Les hauts responsables de la ville se sont mobilisés pour que tout se passe bien. Les détails. 

Le roi Mohammed VI est à Essaouira pour lancer et inaugurer un certain nombre de projets structurants. Les responsables territoriaux de la ville sont mobilisés afin d’achever un certain nombre de projets qui seront inaugurés par le souverain. C’est ce que nous apprend Al Massae dans son édition du vendredi 17 janvier 2020. 

Le quotidien arabophone explique que les officiels de la ville sont en état d’alerte et tentent d’accélérer la cadence pour que tout soit en ordre. Et d’ajouter que les entrées et les grandes artères d’Essaouira ont été décorées de drapeaux nationaux et de portraits du roi Mohammed VI. 

Le souverain a procédé, ce jeudi, à l’inauguration du barrage “Moulay Abderrahmane”, réalisé sur l’oued Ksoub pour une enveloppe budgétaire globale de 920 millions de dirhams (MDH) et du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre “Ksoub” à l’aval du nouveau barrage, qui mobilise des investissements de l’ordre de 238 MDH. 

Le roi a également lancé des projets d’eau potable concernant la réalisation d’une station de traitement des eaux du barrage “Moulay Abderrahmane” et la pose de conduites d’adduction de ses eaux (135 MDH), et un projet de renforcement de l’accès à l’eau potable en milieu rural d’un montant de 192 MDH.

Lire aussi: Essaouira: le roi visite «Bayt Dakira», espace spirituel et patrimonial de la mémoire judéo-marocaine

Al Massae rappelle également que le roi Mohammed VI a visité, mercredi, la médina d’Essaouira, qui a fait peau neuve grâce à un programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur (2019-2023), qui coutera près de 300 millions de dirhams.

« Le programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina d’Essaouira a pour but de préserver le cachet architectural de la ville de Mogador, de promouvoir son rayonnement culturel et touristique, ainsi que d’améliorer les conditions de vie et de travail de ses habitants », indique le journal. 

Ce chantier de réhabilitation de la médina porte sur 26 projets, dont 4 sont en cours de réalisation. Et de préciser qu’il s’agit de la restauration de la muraille de l’ancienne médina, la restauration du Borj Bab Marrakech, le traitement des édifices menaçant ruine, et la réhabilitation de la Sqala du port. 

Le journal note par ailleurs que 7 projets sont en phase de lancement, dont la réhabilitation de l’église portugaise, tandis que 15 projets sont en phase d’étude. « Le taux d’avancement des travaux de réalisation a enregistré un pourcentage de 16% et pc et 75% pour l’étude », ajoute Al Massae.