Les frontières de Sebta et Melilla resteront fermées jusqu’au 9 juillet

Poste-frontière de Sebta./ DR

Les frontières de Sebta et Melilla resteront fermées, jusqu’au 9 juillet, et ce bien que l’Espagne ait décidé d’ouvrir ses frontières avec le Maroc. Le prolongement de cette fermeture dépendra de la décision marocaine qui se fait encore attendre.

Alors que l’Europe a décidé d’ouvrir ses frontières avec le Maroc, à partir de ce 1er juillet, les deux enclaves de Sebta et Melilla dérogeront à la règle. En effet, les deux enclaves garderont leurs frontières fermées jusqu’au 8 juillet à minuit, soit un jour avant la levée théorique de l’état d’urgence au Maroc.

La décision a été publiée dans le bulletin officiel de l’Etat, ce lundi 29 juin, et prendra effet à compter du mercredi 1er juillet à minuit. Le texte précise que cette décision ne pourra être revue ni modifiée pour répondre aux nouvelles recommandations de l’Union Européenne, indique le site local Ceutaldia.

 

Lire aussi: L’UE compte ouvrir ses frontières avec le Maroc dès ce 1er juillet

 

Il est à noter qu’une première liste de quinze pays, avec lesquels l’Union Européenne compte ouvrir ses frontières, inclut le Maroc. La liste comprend également l’Algérie, l’Australie, le Canada, le Japon, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie, L’Uruguay et la Géorgie. Les États-Unis, la Russie et le Brésil n’y figurent pas «par crainte de nouveaux foyers». Quant à la Chine, elle est bien sur la liste, mais «sous réserve de confirmation de la réciprocité».

Sauf surprise, cette liste devrait être approuvée et effective dès ce 1er juillet, date à laquelle l’ouverture des frontières du vieux continent se fera. Elle sera réexaminée périodiquement, selon l’évolution de la situation épidémiologique.