Les Français du Maroc demandent la reconnaissance par Paris du vaccin Sinopharm

3485
.DR

Exclu de la liste des vaccins admis par la France, Sinopharm a toutefois été injecté à bon nombre de Français installés au Maroc. Ces derniers demandent que cette exclusion «arbitraire» soit revue.

Dans une lettre adressée au secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie, les Français du Maroc se disent «choqués que la France n’admette pas le vaccin Sinopharm».

L’association Français du monde-ADFE Maroc qualifie cette décision «d’unilatérale et arbitraire», d’autant plus qu’elle «pénalisera un grand nombre de Français, vaccinés au Maroc, lors de leur retour en France cet été, en amputant de 7 jours leur séjour du fait de l’auto-isolement».

Ils saisissent ainsi le secrétaire d’État, Jean-Baptiste Lemoyne, afin de «convaincre les décideurs en la matière de valider aussi Sinopharm et tout autre vaccin, validé par l’OMS, qui dans l’avenir pourrait être proposé au Maroc».

Pour rappel, les voyageurs à destination du pays de l’hexagone, ayant reçu le vaccin Sinopharm devront se plier aux mêmes mesures que les non vaccinés, à savoir, justifier un motif impérieux, disposer d’un test PCR ou antigénique au moment de l’embarquement, effectuer un test antigénique à l’arrivée et se soumettre à une période d’auto-isolement de 7 jours.