Les experts du nucléaire en conclave à Marrakech en octobre

648

Le 3e congrès international des régulateurs de la sûreté nucléaire se tiendra du 1er au 4 octobre à Marrakech, a annoncé lundi à Rabat l’Agence marocaine de sécurité et sûreté nucléaire et radiologique.

Le directeur général de l’Agence, El Khemar El Morabet, a déclaré, lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de cette manifestation internationale, que l’objectif était de renforcer l’attractivité du Maroc sur la scène internationale et de créer un forum d’échange d’experts.

Il a également souligné que cette conférence, qui se tient pour la première fois en Afrique et dans le monde arabe, permettra d’améliorer le niveau de sécurité et de sûreté nucléaire au Maroc, dans le but de protéger l’homme, la société et l’environnement, de toute mauvaise utilisation des matières nucléaires ou radioactives.

Il s’agit également de partager les expériences et les pratiques optimales entre les organismes de réglementation, les organismes d’assistance technique et les acteurs régionaux afin de promouvoir les activités de sûreté nucléaire aux niveaux national, régional et international.

Un certain nombre de questions seront discutées lors de ce congrès, notamment le «cadre de sécurité rigoureux, permanent et indépendant», la «sûreté des sources de rayonnement», «l’évaluation des risques», «l’évaluation de l’efficacité de la sûreté» et «la sécurité, la sensibilisation et la communication de l’information».

 

Lire aussi: Le Maroc veut durcir le contrôle de l'export des produits chimiques et nucléaires

 

Cet événement, qui devrait rassembler plus de 300 invités, sera accentué sur la promotion de la sûreté nucléaire par le biais de réseaux de coopération, l’activité interactive de l’Initiative globale de lutte contre le terrorisme nucléaire et l’expérience marocaine en matière de réaction rapide à une menace radioactive dans le contexte d’un événement de sécurité nucléaire.

Rappelons que ce forum est organisé par l’Agence marocaine pour la sécurité et la sûreté nucléaire et radiologique, en coopération avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).