Les États-Unis donnent le feu vert pour la vente de 25 chars blindés au Maroc

DR.

Le département d’Etat américain a approuvé la vente de 24 véhicules de système de levage et d’évacuation utilitaire de combat.

Cet accord de principe a été rendu public, ce mardi 3 mars, l’agence américaine de coopération pour la sécurité en matière de défense, qui détaille la commande passée par le Maroc. Il s’agit ainsi de 25 véhicules du système de levage et d’évacuation utilitaire de combat de récupération d’équipement lourd M88A2 (Hercules), ainsi que de véhicules reconditionnés du type Hercules M88A1 éventuellement.

 

Lire aussi: Vidéo. Des chars Abrams en route vers le Maroc

 

Cette commande est estimée à 239,35 millions de dollars, précise l’agence qui donne à savoir que le contractant principal sera BAE Systems, installé à York en Pennsylvanie. Sera compris également dans ce lot ; vingt-cinq mitrailleuses de calibre M2 .50, vingt-cinq systèmes radio terrestres et aéroportés à canal unique (SINCGARS); vingt-cinq récepteurs AN / PSN-13A du système de positionnement global avancé (DAGR), trente kits AN / VAS-5B Driver Vision Enhancer (DVE); vingt-cinq lance-grenades fumigènes M239 ou M250; mille huit cents (1 800) ronds de grenade fumigène M76 (G826) ou L8A1 / L8A3 (G815).

«Le Maroc a l’intention d’utiliser ces articles et services de défense pour moderniser ses forces armées en mettant à jour leur capacité de récupération des véhicules de combat au rythme de la modernisation de leurs unités blindées», explique le document.

 

Lire aussi: L’armée déplace des avions de chasse et des chars vers la frontière avec l’Algérie

 

Le département d’Etat souligne par ailleurs que cette vente «soutiendra la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en aidant à améliorer la sécurité d’un allié non-OTAN majeur qui continue d’être une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique du Nord», conclut le communiqué.