Les « enseignants contractuels » en grève jusqu’au 25 avril

249

Après l’annonce de la suspension de la grève, la coordination « enseignants contractuels » a annoncé un nouveau débrayage. Les grèves se poursuivront ce jeudi avec le risque de prolongation jusqu’au 25 avril. Les détails.

 

Selon la parution du jeudi 18 avril du quotidien Al Massae, la Coordination nationale des enseignants a pris cette décision à la suite du comportement de certaines académies régionales qui auraient envoyé des commissions d’inspection et des convocations aux enseignants pour passer l’examen de qualification professionnelle de telle sorte à faire pression sur les enseignants contractuels.

 

Lire aussi: Les enseignants contractuels suspendent temporairement leur grève

 

La coordination a jugé qu’en raison de ces inspections qui ne respectent pas l’accord tenu lors de la réunion du samedi 13 avril entre le ministère de l’Éducation nationale, les syndicats de l’enseignement, des représentants des enseignants, des Académies et le Conseil national des droits de l’homme (CNDH), elle a décidé de poursuivre la grève. La coordination nationale a également annoncé que les professeurs sont tous prêts à rattraper les heures de cours perdues aux élèves une fois que leurs revendications seront prises en compte et appliquées.

 

Lire aussi: Suspension des mesures administratives et juridiques prises à l’encontre de certains enseignants contractuels

 

Selon Al Massae, le ministre de l’Éducation Amzazi persiste à annoncer qu’il n’y a pas de risque d’année blanche. Il a par ailleurs donné la priorité durant les vacances scolaires du printemps au rattrapage des cours en collaboration avec des enseignants du secteur privé, des associations et des communes. Une initiative que la confédération du travail a qualifiée de « bricolage ».