Les diabétiques entre les contraintes du confinement et la nécessité des activités sportives

Crédit: DR.

Contraintes à pratiquer une activité sportive régulière, les personnes atteintes de diabète se retrouvent désormais dans l’incapacité de faire de l’exercice dans les conditions habituelles, dans un contexte marqué par l’état d’urgence décrété au Maroc, comme partout dans le monde, pour endiguer la pandémie de nouveau coronavirus.

Contribuant à abaisser le taux d’hémoglobine glyquée, les activités sportives sont considérées par tous les spécialistes comme le meilleur marqueur de contrôle du diabète, car permettant de réduire drastiquement le risque de complication. Cependant, la mise en quarantaine imposée, la fermeture des salles de sports et des parcs publics, ainsi que les contraintes d’espace dans la plupart des foyers marocains ont rendu difficile le maintien d’une routine d’entraînement régulier.

Toutefois, les spécialistes mettent l’accent sur l’importance de poursuivre une activité sportive par les diabétiques, les exhortant à rester actifs a fortiori pendant cette période difficile, afin de renforcer leur système immunitaire. Dans ce sens, le Dr El Ayachi El Harti, médecin au centre de santé de Hay Salam à Salé, spécialiste en médecine générale et sportive, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que personne ne conteste que la pratique d’activités sportives telles que le footing, la marche ou la natation, offre en effet d’énormes bénéfices pour toutes les personnes, notamment celles souffrant de diabète de type 1 et 2.

Outre le suivi d’un traitement et d’un régime strict, ajoute El Harti, les personnes atteintes de diabète devraient faire de l’exercice quotidiennement, sous réserve de plusieurs considérations qui tiennent compte de l’âge et du type de diabète et ce, tout en déterminant le nombre de séances recommandé en fonction des capacités physiques de chaque patient.

 

 

Lire aussi: Guelmim-Oued Noun: guérison de l’unique patient au Covid-19

 

 

El Harti a souligné que l’exercice pour un patient diabétique devrait être réparti sur trois jours par semaine à raison de 30 minutes par jour, selon le cas du patient, notant que les exercices doivent se faire progressivement avec, dans un premier temps, des mouvements simples, puis de la marche, et enfin du vélo d’appartement.

Les diabétiques doivent absolument mesurer le taux de glycémie avant et après avoir effectué ces exercices, pour écarter les risques d’une hypoglycémie, pouvant se manifester essentiellement chez les personnes traitées par insuline, a prévenu le médecin qui conseille une collation immédiatement après l’exercice.

Rappelant la vulnérabilité des personnes atteintes de maladies chroniques face à cette pandémie, il a conseillé aux diabétiques de respecter strictement la mise en quarantaine conformément aux recommandations des autorités.

Etant fragiles et ayant moins d’immunité, les diabétiques doivent donc prendre plus de précautions et respecter les mesures préventives pour se protéger, a conclu El Harti, tout en pratiquant une activité sportive, indispensable pour la maitrise de leur diabète.