Le vrai du faux autour du Coronavirus au Maroc

DR.

Le Coronavirus, qui a fait plus de 2.8 millions de cas de contamination dans le monde, est à l’origine d’un flot de Fake news relayées sur les réseaux sociaux. La MAP fait le tri entre l’intox et les bonnes informations pour une meilleure sensibilisation.

– Les détenus des établissements pénitentiaires souffrent de malnutrition et n’ont pas le droit de changer leurs vêtements au temps du coronavirus. FAUX

– Un réseau criminel cible les citoyennes, les agressant au moment où elles retirent de l’argent des guichets bancaires automatiques. FAUX

– 150 cas supplémentaires d’infection au Covid-19 ont été confirmés au Maroc, portant à 4.047 le nombre total des cas de contamination. VRAI

– La DGAPR a décidé d’interdire provisoirement le transfert des détenus, pendant au moins un mois, vers les différents tribunaux du Royaume et de coordonner avec l’autorité judiciaire compétente sur la tenue des audiences à distance. VRAI

 

Lire aussi: Solidarité: la célèbre montagne suisse de Cervin illuminée aux couleurs du drapeau marocain

– Les opérations sécuritaires menées pour imposer l’état d’urgence sanitaire ont permis l’interpellation, au cours des dernières 24h, de 3.500 individus, dont 1.781 ont été placés en garde à vue. VRAI

– Les prélèvements sur les salaires des fonctionnaires au profit du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) ne sont pas « obligatoires ». VRAI

– Les résultats complets des analyses d’échantillons de fonctionnaires et de détenus dans 53 établissements pénitentiaires étaient négatifs. VRAI

– Des taux de réduction « importants » des polluants atmosphériques et une amélioration « perceptible » de la qualité de l’air sont enregistrés au Maroc pendant l’état d’urgence sanitaire. VRAI