Le tweet condescendant d’Emmanuel Macron à l’endroit du Maroc

83806
DR.

Alors que des milliers de touristes français sont bloqués au Maroc après la suspension des liaisons aériennes entre le royaume et la France, Emmanuel Macron s’est exprimé à travers un tweet en employant des propos pas très diplomatiques à l’endroit des autorités marocaines.

«Macron, des avions !». Regroupés par centaines dans le hall de l’aéroport de Marrakech, des milliers de touristes français demandaient ce matin l’aide du président français, aux cris de « Macron, des avions », dans l’espoir de se voir rapatriés dans leur pays. En fin de matinée, le ministre des Affaires étrangères français avait affirmé que le Maroc avait finalement autorisés des vols pour permettre aux ressortissants français de rentrer chez eux.


Jusqu’ici tout allait bien, avant qu’Emmanuel Macron ne réagisse via ce tweet destiné à ses ressortissants : « De nouveaux vols sont en cours d’organisation pour vous permettre de regagner la France. Je demande aux autorités marocaines de veiller à ce que tout le nécessaire soit fait au plus vite ». Et c’est cette deuxième phrase du tweet présidentiel qui a fait grincer bien des dents du côté des Marocains, qui l’ont jugé agressif, condescendant, voir néocolonialiste.


Sur internet, les Marocains se sont très vite indignés du ton utilisé par le président Macron. « La dernière phrase on se croirait à l’époque du protectorat ça va Hubert Lyautey? », a réagit un twittoma, quand un autre déplore le « language politique agressif » utilisé à l’endroit des autorités Marocaines ! Les célébrités marocaines sont également montés au créneaux pour condamner les propos de Macron. « Vous vous prenez pour qui pour vous adressez ainsi aux autorités de notre pays? », s’est écriée la chanteuse Khansa Batma.


La sortie maladroite de Macron ne plaira pas non plus aux autorités marocaines, méprisées de la sorte par ce tweet maladroit comme relevé par certains internautes, à l’instar de Mouad, qui écrit en commentant le tweet de Macron: « Emmanuel Macron, un peu plus de respect en parlant des autorités marocaines. Vous ne parlez pas au Préfet de la Somme ».