Le projet de train Tunis-Alger-Casablanca de nouveau sur les rails

602

L’Union du Maghreb Arabe (UMA) a relancé le projet de la ligne de transport ferroviaire trans-maghrébine qui reliera la Tunisie au Maroc en passant par l’Algérie. La ligne ferroviaire devra s’étendre sur plus de 2.350 km.

L’Union du Maghreb Arabe a lancé sur son site officiel un appel à candidature international pour le recrutement d’un consultant individuel (ou représentant d’une société). Il aura pour mission de faire le marketing et la publicité «de l’étude de la réhabilitation et de la modernisation de la ligne de chemin de fer Trans-Maghrébine», selon le communiqué de l’UMA. Cette ligne devrait relier les trois capitales des trois pays du Maghreb: Rabat, Alger pour arriver à Tunis.

Selon Al Jazeera, un contrat a été conclu en 2017 entre le secrétariat général de l’UMA et le groupement d’entreprises Italyerr-Comete-Medevco en vue de la réalisation d’une étude sur la faisabilité du projet. La phase initiale du projet, dite d’«activités préparatoires», sera financée par un don de la Banque Africaine de Développement (BAD), révèle le site algérien TSA.

La même source précise que le coût global du projet est estimé à 3,8 milliards de dollars, mais on ignore comment les trois Etats s’organiseront pour faire aboutir ce projet. L’étude réalisée en 2017 prévoit qu’en 2040, le tronçon Tunis-Alger permettra le transport de 6.738 voyageurs et de 8 388 tonnes de marchandises par jour et 12.431 voyageurs et 22.436 tonnes de marchandises à l’horizon 2065, selon le site de la chaine qatarie.