Le trafic de tests PCR fait tomber deux médecins à Fès

9058

Même en pleine crise sanitaire, certains n’hésitent pas à profiter de l’occasion pour se remplir les poches, en toute illégalité. C’est le cas de deux médecins à Fès qui viennent d’être condamnés à 6 mois de prison ferme ainsi qu’à une amende de 5.000 dirhams chacun par le tribunal de la première instance de Fès.

Leur faute ? S’être adonner au trafic des tests PCR destinés à détecter la Covid-19. Ainsi, les deux compères effectuaient des tests de dépistage au domicile des patients, dont les noms figuraient dans la base de données du Centre hospitalier universitaire de Fès. Un service qu’ils monnayaient à 500 dirhams. Les mis en cause auraient réalisé plus de 50 tests avant d’être arrêtés.

 

Flagrant délit

 

Leur combine a été dévoilée lorsqu’au mois de novembre dernier, l’un des médecins a été interpellé en flagrant délit. L’enquête préliminaire a permis par la suite aux autorités de remonter jusqu’à son complice, un médecin qui exerçait dans le même établissement.

Informées de la combine des deux médecins, les victimes ont déposé une requête afin d’être indemnisées qui a été acceptée par le juge. Ce dernier a également condamné les prévenus à verser la somme de 60.000 dirhams à titre de dommages et intérêts.