Le patron du FLN: «Dieu ne pardonnera pas aux Marocains»

23061
Djamel Ould Abbès. Crédit: DR.

Le secrétaire général du front de libération national (FLN) Djamel Ould Abbes a accusé le Maroc d’avoir inondé l’Algérie de drogue en marge de la réunion du bureau politique du parti, tenue ce lundi.
En marge de la réunion du bureau politique du FLN, organisée ce lundi à à Alger, le secrétaire général du parti, Djamel Ould Abbes, s’est attaqué au Maroc, qu’il accuse de faire entrer «d’énormes quantités de drogues sur le territoire algérien», rapporte le site d’information algérien TSA.
«Nous faisons face à de nombreux défis dangereux. Parmi les défis évoqués par le président de la république, ce qui se passe actuellement dans le pays en matière de drogue. Nos voisins de l’Ouest, que Dieu leur pardonne, et je ne pense pas qu’il puisse leur pardonner, nous inondent de drogues», a-t-il ajouté.
Djamel Ould Abbes n’est pas à son premier coup d’essai. En février dernier, il avait déclaré: «L’Algérie est visée par le biais de tonnes de drogues déversées à ses frontières», a-t-il déclaré en allusion au Maroc voisin avant d’ajouter que «ces drogues sont plus assassines que les missiles ou les bombes».
Lire aussi: Vidéo. Nouveau dérapage d'un responsable algérien sur le Maroc
Pour rappel, Le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel a tenu vendredi 20 octobre 2017 des propos ahurissants sur le Maroc accusant le Royaume de blanchir l’argent du haschisch en Afrique. «Le Maroc recycle en réalité l’argent du haschisch via ses banques dans le continent», a accusé Messahel devant une audience composée de chefs d’entreprises algériens qui n’ont pas manqué d’applaudir.
Le chef de la diplomatie algérienne est même allé jusqu’à prétendre que «la compagnie aérienne marocaine opérant vers les pays africains ne transporte pas uniquement des voyageurs».