Moulay Rachid: le FIFM réaffirme « notre engagement en faveur du rapprochement des cultures »

1751
Moulay Rachid et son épouse Lalla Oum Kaltoum, ainsi que la princesse Lalla Meryem, ont été aussi salués par le géant du cinéma américain Martin Scorsese lors du dîner offert par le roi Mohammed VI, à l’occasion de l’ouverture officielle de la 17ème édition du FIFM.

Après une édition riche en émotions, le Festival international du Film de Marrakech, dont le coup d’envoi de la 18ème édition a été donné vendredi soir au Palais des congrès de la Cité ocre, « revient cette année pour affirmer plus que jamais notre engagement en faveur des valeurs qui nous animent : le rapprochement des cultures, la rencontre de l’autre, au service d’un monde meilleur », affirme le prince Moulay Rachid, Président de la Fondation du Festival.

 

« Cette dix-huitième édition mettra encore plus en avant la beauté du septième art : une programmation riche en découvertes, avec toujours une compétition officielle révélatrice de nouveaux talents, sous le regard scrutateur d’un jury présidé par l’immense actrice, productrice et interprète écossaise, Tilda Swinton », souligne le prince Moulay Rachid dans son traditionnel éditorial publié sur le site web du Festival, pour présenter ce grand événement cinématographique qui se tient, sous le haut patronage du roi Mohammed VI, du 29 novembre au 7 décembre prochain.

Son altesse royale écrit que les cinéphiles et le grand public auront aussi le plaisir de voyager entre « le Panorama du Cinéma Marocain », la programmation pointue du « 11ème Continent », une section « Jeune Public », et enfin la sélection de films de la cinématographie australienne, « cinématographie plus que séculaire, à qui nous rendons hommage ».

 

Lire aussi: Tilda Swinton célèbre la magie du cinéma à l’ouverture du festival de Marrakech

 

« Nous rendrons aussi hommage au légendaire acteur et réalisateur Robert Redford, au réalisateur Bertrand Tavernier, monument du cinéma français, à la rayonnante actrice Priyanka Shopra, ainsi qu’à notre vedette nationale, qui marque de son parcours le cinéma marocain, Mouna Fettou », relève le prince Moulay Rachid, notant que « les Ateliers de l’Atlas, initiés l’année passée, reviennent en force pour encore mieux servir les professionnels de la région d’Afrique et Moyen Orient, à travers une plateforme de rencontres, destinée à soutenir des projets en cours d’élaboration ».

Les « Conversations avec » seront aussi « au centre de la cinéphilie et de l’échange grâce à la présence de grands noms du cinéma, qui viendront au contact du public, exposer leur expérience et leur savoir », indique son altesse royale.

« Que cette édition du Festival International du Film de Marrakech soit pour vous un moment de bonheur, où le Septième Art viendra resserrer les liens d’amitiés qui nous unissent, pour un monde de paix », conclut le prince Moulay Rachid.