Le PPS appelle à associer partis et syndicats à la préparation des scenarii post-Covid-19

DR.

Le Parti du progrès et du socialisme (PPS) a appelé, jeudi, à associer les partis politiques, les organisations syndicales et les forces vives, en particulier, à la préparation et la mise en œuvre des scenarii pour l’après pandémie du Covid-19.

Dans sa déclaration du 1-er Mai publiée sur son site web, le PPS a également plaidé pour l’institutionnalisation du dialogue social à tous les niveaux, soulignant que pour faire face aux retombées négatives de cette pandémie et renforcer le front intérieur, il convient d’œuvrer pour le renforcement de l’appareil productif et la préservation des postes d’emploi et du pouvoir d’achat des travailleurs à travers une politique budgétaire active.

Il est aussi nécessaire de conférer un rôle pilote à l’investissement public et à la commande publique, en orientant le secteur industriel et artisanal vers le renforcement de la production nationale et en accordant le soutien matériel et les facilités de crédit aux entreprises touchées par la crise sanitaire, sur la base notamment de la préservation du pouvoir d’achat des salariés et de la prise de décisions fortes et équitables au profit des travailleurs et salariés qui ont perdu leur emploi.

Le parti préconise aussi de protéger les travailleurs sur le lieu de travail, en mettant en œuvre tous les moyens et les conditions nécessaires, en facilitant l’accès aux tests et aux soins médicaux et en prenant toutes les mesures préventives pour assurer la sécurité du travail et protéger la santé des travailleurs.

 

Lire aussi: Le CHU de Tanger autorisé à faire des tests de dépistage du coronavirus

Le PPS considère qu’il convient de tirer les enseignements de ce moment difficile qui a dévoilé plusieurs vérités, ajoutant qu’il importe d’appuyer les réussites qui ont permis au Royaume aujourd’hui de « résister et de dépasser, dans le même temps, les failles qui ne concordent pas avec la nécessité de bâtir l’État national et démocratique fort auquel aspire notre peuple et qui garantit la croissance et la répartition équitable des richesses au bénéfice de toutes les couches et classes sociales ».

Dans ce sens, le parti appelle à revoir l’approche de la question sociale dans sa globalité en l’instaurant comme le moyen et la fin de toutes les politiques publiques, en la hissant au sommet des priorités nationales et en plaçant l’homme au cœur du processus de développement, ainsi qu’à revaloriser matériellement et moralement un certain nombre de professions dont la pandémie du Coronavirus a montré l’importance primordiale pour la vie, la sécurité et le progrès de l’individu et de la société.

Il plaide également pour la lutte contre la vulnérabilité sociale sous toutes ses formes et ce en instaurant la protection sociale dans son acception universelle, en généralisant la couverture sociale et l’assurance contre le chômage, en élargissant l’assurance sociale aux maladies professionnelles, et en déployant un contrôle strict sur l’obligation de déclaration des salariés auprès de la CNSS.

L’accent est en outre mis sur le renforcement des aptitudes techniques et professionnelles de la classe ouvrière et le lancement d’un programme national ambitieux de la formation initiale et de la formation continue, à même de contribuer à l’amélioration des conditions de travail, au renforcement des aptitudes numériques et à la maitrise technique des moyens de production.

Le PPS appelle aussi à assurer l’immunité juridique et pratique et toutes les garanties suffisantes permettant à la classe ouvrière d’exercer tous ses droits syndicaux, en particulier le droit de grève, et à lutter contre toutes les formes de discrimination entre femmes et hommes au travail et à veiller à la mise en œuvre de l’égalité parfaite dans la jouissance des droits matériels et moraux, dont le droit à l’égalité en matière de salaires, de promotion et d’accession aux postes de responsabilité.