Le Polisario reporte son congrès populaire général

Ibrahim Ghali, chef du Front Polisario. ©DR

Le congrès populaire général, la plus haute instance décisionnelle du front du Polisario, ne se tiendra pas son assemblée en fin d’année, comme prévu. Une manœuvre qui permettra à Brahim Ghali, chef du Polisario, d’assoir son pouvoir.
Selon plusieurs médias pro-polisario, le Secrétariat général du front du Polisario, réuni pour le compte de sa 8e session samedi dernier, a décidé du report du congrès populaire général prévu cette année. C’est la plus haute instance de décision du front du Polisario et compte une représentation de tous les organes du front (militaire, judiciaire, économique et politique).
Le congrès populaire général devait se tenir en fin d’année 2018, mais le secrétariat général a décidé de le programmer après l’été 2019. Ce report n’a pas été du goût des activistes sahraouis, qui veulent le maintien de la tenue du congrès populaire général à la même date.
D’autres ne semblent pas convaincus de l’idée du report et pensent que Brahim Ghali, chef du Polisario, essaye de gagner du temps pour asseoir son pouvoir en remportant le congrès.