Le PJD envisage de rencontrer des partis algériens après le discours du roi

DR.

Suite au discours prononcé par le roi lors du 43e anniversaire de la Marche verte, dans lequel il a appelé à un dialogue «franc et direct» avec l’Algérie, le secrétariat général du PJD a annoncé son intention de rencontrer des responsables de partis politiques algériens.
Une semaine après le discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion du 43e anniversaire de la Marche verte, et dans lequel le souverain a longuement insisté sur la reprise du dialogue avec nos voisins de l’est, le Parti de la justice et du développement, qui dirige l’actuelle majorité, a annoncé son intention d’accompagner ce nouvel élan impulsé par le monarque.
Lire aussi: Discours de la Marche verte: la presse algérienne entre surprise et scepticisme
Réuni samedi au siège du parti à Rabat, le secrétariat général du parti de la lampe a annoncé vouloir entamer des visites auprès de partis politiques algériens «afin de chercher des solutions dans le but de normaliser les relations bilatérales et dépasser tous les différents qui empêchent l’évolution de la coopération entre les deux pays», comme on peut le lire dans un communiqué publié par le secrétariat général du PJD à l’issue de la réunion.
Le secrétariat général du parti, qui s’est réuni en présence du SG du parti Saâdeddine El Ethmani, n’a toutefois pas précisé la nature des partis politiques algériens qu’il envisageait de rencontrer. Rappelons que du temps où il était ministre des Affaires étrangères, Saâdeddine El Othmani s’était rendu en Algérie en janvier 2012 et avait rencontré le président Abdelaziz Bouteflika.