Document. La lettre d'apaisement adressée par le PDG de la RAM à ses pilotes

3784
Le PDG de la RAM, Abdelhamid Addou. DR

Le président directeur général de la Royal Air Maroc, Abdelhamid Addou, a adressé une lettre à ses pilotes dans laquelle il reconnaît le rôle joué par ces derniers dans l’essor de la compagnie. Une façon de rectifier le tir après sa dernière lettre dans laquelle il tançait sévèrement les pilotes.  
La hache de guerre est enterrée entre la direction de la Royal Air Maroc et l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL). Après avoir trouvé un accord social entre la RAM et l’AMPL, le président de la compagnie a envoyé une lettre au pilotes dans laquelle il confirme avoir trouvé un accord avec l’AMPL tout en adressant ses louanges aux pilotes de la compagnie.
«Il est indéniable que, de par l’histoire de la RAM, le corps des pilotes a toujours répondu présent pour accompagner l’essor de la compagnie», peut-on lire dans le courrier signé par Abdelhamid Addou.
Il faut dire que les temps ont changé depuis le 18 juillet, date à laquelle il avait adressé une lettre dans laquelle il accusait les pilotes de tous les maux dont souffre la compagnie aérienne. Le président de la RAM parle dans sa nouvelle missive de «semaines éprouvantes» qui «devrait renforcer notre détermination à tous et inscrire notre compagnie dans une trajectoire de développement pérenne».

Addou affirme qu’il regrette les récents événements, en allusion au mouvement social engagé par les pilotes de la RAM, mais «la compagnie reconnaît le rôle et la contribution déterminants de ses pilotes à son essor, et salue leur haut niveau de maturité, leur rigueur et leur sens du devoir qui constituent les atouts pour Royal Air Maroc», ajoute-t-il dans son écrit.
Ce passage souhaite gommer le courrier très critique que la direction de la RAM avait adressé aux pilotes au cœur de la crise. Abdelhamid Addou, accusait alors les pilotes de mener une «grève dévastatrice» de nature à bloquer toute initiative de développement et tuant dans l’œuf son ambitieux programme de doublement de la flotte pour atteindre la taille de 60 appareils justifiant ainsi le statut de hub régional dont se targue déjà l’aéroport Mohammed V de Casablanca.
Rappelons que la compagnie Royal Air Maroc a trouvé un accord avec ses pilotes après plus de trois semaines de graves perturbations sur ses liaisons aériennes en raison de tensions sociales dans détailler, non plus, la teneur de l’accord.