Le nombre de prisonniers au Maroc a atteint un niveau record

1187

Le nombre de prisonniers au Maroc a atteint un record sans précédent, selon, Mohamed Salah Tamek, délégué général à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR).

Le nombre des détenus au Maroc a atteint les 85.767 prisonniers en septembre 2019. Un record selon Mohamed Salah Tamek, délégué général à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR). C’est ce que rapporte Al Massae dans son édition du vendredi 8 novembre.

Tamek a souligné que les ressources financières allouées à la DGAPR n’ont pas augmenté comme prévu, ce qui lui a valu de faire face à plusieurs difficultés et obstacles liés à la réhabilitation des infrastructures et au remplacement continu des prisons situées en zones urbaines et peuplées.

Une prison à Dakhla

Le délégué général a souligné que le budget alloué à la DGAPR, dans le cadre du projet de la loi de finances 2020, avoisine les 2 milliards, 286 millions et 84.000 dirhams, dont 35,2% alloués aux équipements et dépenses diverses, tandis que 74,8% de la somme est consacrée au personnel. Tamek n’a pas manqué d’appeler à l’augmentation des ressources financières et à la mobilisation de ressources humaines suffisantes.

Par ailleurs, il a expliqué que les infrastructures pénitentiaires au Maroc connaîtront un développement remarquable à l’avenir, avec la construction de nouvelles prisons à Oujda, Asilah, Larache (…), ce qui fournirait une capacité supplémentaire de 5800 lits. Il a également annoncé la construction d’une nouvelle prison à Dakhla, d’une capacité de 600 lits, pour bientôt, sans oublier l’achèvement des travaux de restauration et de réhabilitation des prisons de Taza, Aït Melloul, Safi, Khenifra, Taounate (…).