Le ministère de l’Intérieur s’active pour éviter la paralysie des aéroports

DR.

Pour protester contre l’ONDA, le Syndicat national des contrôleurs aériens menace de paralyser le trafic aérien. Face à cette situation, le ministère de l’Intérieur a décidé d’intervenir pour désamorcer cette crise. Les détails.

La colère du syndicat national des contrôleurs de la circulation aérienne gronde contre l’Office national des aéroports. Le ministère de l’Intérieur s’est, en effet, intervenu récemment pour rétablir les choses en ordres.

C’est ce que rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du mardi 30 octobre. Le quotidien explique que le ministère de l’Intérieur a convoqué un responsable de l’ONDA pour faire le point sur la situation et trouver des solutions aux protestations annoncées par les contrôleurs aériens.

Ces derniers avaient, notamment, annoncé une série de restrictions sur le nombre de mouvements du trafic aérien durant 15 jours à compter du 30 octobre. Ils dénoncent l’administration de l’ONDA et réclament une réforme de la politique de gestion de l’office.

Éviter le pire

Le ministère de l’Intérieur a demandé aux responsables de l’ONDA de répondre aux réclamations des contrôleurs dans les plus brefs délais pour éviter le pire, indique Al Massae. Et d’ajouter que des réunions urgentes ont eu lieu dimanche matin entre les deux parties pour trouver une issue à cette crise qui menace le trafic aérien.

Notons que le syndicat des contrôleurs de la circulation aérienne menace également d’observer une grève en cas d’échec des négociations avec l’Office national des aéroports. Affaire à suivre.