H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    La déléguée du gouvernement de l’enclave de Sebta a affirmé que la relation avec le Maroc est à nouveau «très bonne». Le royaume réclamerait selon elle le retour de tous les mineurs actuellement dans l’enclave.

    Salvadora Mateos, déléguée du gouvernement de Sebta, a affirmé, ce lundi 9 août, que les relations bilatérales entre le Maroc et l’Espagne sont à «nouveau très bonnes» et s’amélioreront «dans les prochains jours», grâce notamment à la nomination du nouveau ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares.

    La communication entre Rabat et Madrid est redevenue «fluide», selon ses dires. La déléguée n’a toutefois pas indiqué comment se matérialisera cette «amélioration», mais a évoqué le sort des mineurs encore bloqués dans l’enclave et arrivés durant l’épisode d’exode massif les 17 et 18 mai derniers.

    En effet, selon la déléguée, «le Maroc réclame tous ses enfants». Les détails sur ces rapatriements n’ont pas été divulgués, souligne le quotidien El Mundo, mais la déléguée s’est dite «confiante» quant au déploiement de cette opération avant la rentrée scolaire.

    Les derniers chiffres communiqués par la déléguée indiquent que 700 garçons et filles sont actuellement accueillis par la ville, parmi lesquels 200 ont moins de 16 ans et sont en âge d’être scolarisés.

    Par ailleurs, Salvadora Mateos a indiqué que parmi les 12.000 Marocains entrés illégalement dans l’enclave lors du dernier épisode d’immigration massive, 3.474 sont retourné volontairement au Maroc, 124 ont été renvoyés, 1.230 ont fait une demande d’asile, grâce à laquelle 260 ont déjà regagné la péninsule après avoir vu leur demande acceptée.

    Néanmoins, la déléguée a tenu à prévenir en signalant que «seulement 4% des Marocains voient leurs demandes admises à la fin des procédures, qui seront accélérées à partir de septembre», rapporte La Vanguardia. Concernant le reste, ils seront «expulsés avec une ordonnance leur interdisant l’entrée en Espagne et dans le reste de l’UE pendant cinq ou dix ans».

    Share.

    Comments are closed.