Le Maroc déplore les “infractions professionnelles” de certains correspondants de médias étrangers

Le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, El Hassan Abyaba. Crédit: DR.

Dans le cadre du suivi du travail des correspondants des médias étrangers accrédités au Maroc, la Direction de la communication et des relations publiques du ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports a relevé “plusieurs violations et infractions professionnelles” de la part de quelques correspondants, notamment en ce qui concerne la couverture de l’évolution et des répercussions du nouveau coronavirus (Covid19).

“Certains articles et couvertures d’actualités diffusés dernièrement par des médias étrangers comportaient des chiffres et des données imprécis ou partiels, voire des faits amplifiés ou mis hors de leur contexte à des fins d’agitation médiatique”, indique, lundi dans un communiqué, le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports -département de la communication.

“Le ministère attire l’attention de tous les correspondants sur la nécessité du strict respect des règles juridiques et législatives en vigueur, qui réglementent le statut des journalistes étrangers accrédités au Royaume, et insiste sur l’impératif de respecter les règles du métier en s’assurant de la source des informations et de l’exactitude des données diffusées au sujet l’épidémie du coronavirus (Covid19)”, ajoute la même source.

Dans ce sens, le ministère a rappelé aux correspondants que tous les secteurs gouvernementaux concernés œuvrent de manière constante pour faciliter l’accès aux informations et fournir des données détaillées sur la situation épidémiologique au Maroc, ainsi que toutes les mesures prises pour faire face aux différentes répercussions sociales et économiques du virus.