H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    En échange du renforcement du contrôle aux frontières, le Maroc a demandé à l’Espagne de soutenir ses étudiants.

    62.000 personnes sont entrées illégalement sur le territoire espagnol en 2018. Consciente du rôle du Maroc dans la maîtrise du flux migratoire, l’Espagne a demandé au royaume d’intensifier ses contrôles aux frontières. Le Maroc a cependant posé une condition: profiter du soutien de l’Espagne aux travailleurs et étudiants marocains.

     

    Lire aussi: Espagne: en deux ans, le nombre de migrants illégaux marocains s'est multiplié par huit

     

    Selon le quotidien espagnol El Pais, le Maroc a émis une liste de demandes aux autorités espagnoles où il réclamerait « une aide pour la formation de travailleurs dans des secteurs clés tels que le tourisme et la santé, et un programme permettant à ses étudiants universitaires d’étudier en Espagne ».

    Ces étudiants pourront ainsi profiter d’une sorte de programme Erasmus afin de se rendre en Espagne pour y suivre des études de troisième cycle, puis rentrer dans leur pays avec l’expérience d’un séjour académique à l’étranger.

     

    Lire aussi: Vidéo. Union européenne: un accord sur les migrations trouvé au bout de la nuit

     

    Concernant les formations, l’Espagne, avec l’aide de l’Union européenne, devrait s’engager à envoyer du personnel espagnol au Maroc, dédié à la formation de professionnels dans l’enseignement, mais aussi dans le domaine de la santé, notamment en soins infirmiers.

    Pour répondre à ses demandes, le secrétaire d’État espagnol aux Migrations, Consuelo Rumí, a prévu un voyage à Bruxelles à la fin du mois afin de prendre de nouveaux engagements financiers.  Lors de ce voyage, Rumí demandera également à ses partenaires européens de remettre les 140 millions de dollars approuvés il y a plusieurs mois pour aider le Maroc à gérer les flux migratoires. Une aide qui devait normalement été livrée avant fin 2018.

    Share.

    Comments are closed.