Le Maroc commande 24 hélicoptères AH-64E Apache à Boeing

2315

Le Maroc est le 17e pays à acquérir l’hélicoptère Boeing AH-64 Apache aux termes d’un contrat signé récemment pour l’achat de 24 exemplaires de cet appareil. Les premières livraisons devraient avoir lieu en 2024

À ce jour, Boeing a livré environ 2.500 hélicoptères Apache à 16 pays, dont les États-Unis, les Pays-Bas, la Grèce, le Royaume-Uni, le Japon, l’Inde, Singapour, la Corée du Sud et l’Arabie saoudite. Les livraisons au Maroc devraient débuter en 2024.

L’AH-64E Apache est la dernière version de cet hélicoptère d’attaque. Équipé par conception d’une architecture en systèmes ouverts dotée des systèmes de communications, de navigation, de détection et d’armement les plus récents, il embarque un système modernisé de désignation d’objectifs et de poursuite de cible qui fournit des informations sur les objectifs de jour, de nuit, et tout temps, ainsi que des capacités de navigation avec vision nocturne. Outre la classification des cibles terrestres et aériennes, le radar de conduite de tir a été mis à jour pour fonctionner en environnement naval.

 

Lire aussi. Armement: le Maroc cherche des sous-marins pour sa nouvelle base atlantique

 

Boeing construira et livrera les nouveaux hélicoptères Apache marocains au terme d’un contrat signé avec l’armée américaine dans le cadre du processus Foreign Military Sales (FMS) utilisé par le gouvernement américain pour la vente de produits de défense à l’étranger.

Partenaire de l’industrie marocaine depuis plusieurs décennies, Boeing s’engage en faveur du développement de la chaîne des fournisseurs et la future main-d’œuvre du Maroc. Boeing est par ailleurs partenaire de la coentreprise MATIS Aerospace qui fabrique des systèmes d’interconnexion de réseaux électriques et des harnais de câbles pour l’industrie aéronautique.

En 2016, le Groupe a signé un protocole d’accord avec le Royaume en vue de créer un écosystème de fournisseurs d’équipements aéronautiques. Enfin, Boeing contribue à la formation de la future main-d’œuvre marocaine à travers des partenariats noués avec la Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi EFE-Maroc et l’association à but non lucratif INJAZ Al-Maghrib.