Coronavirus: le Maroc cité en exemple par plusieurs médias français dont «Le Canard enchaîné»

21245
DR.

Depuis le début de la crise sanitaire, le Maroc est cité en exemple par plusieurs médias internationaux pour son anticipation, sa réactivité et sa mobilisation tant citoyenne que professionnelle. 

L’édition du journal satirique français de ce mercredi 15 avril ne tarit pas d’éloges au sujet du modèle marocain. En effet, Le Canard enchaîné écrit que la France « a des leçons à prendre de l’autre côté de la Méditerranée ». Il salue « la vente (des masques) dans tous les supermarchés pour la modique somme de 8 centimes d’euros ».

« Non seulement ce pays, le Maroc, a pu en équiper pratiquement tous ses citoyens, mais il s’apprête aussi à en exporter, à partir du 15 avril, vers d’autres nations européennes et arabes », écrit le média français qui rappelle que le royaume chérifien a réussi à produire 5 millions de masques quotidiennement au cours des derniers jours.

« Faut-il préciser que tous les agents des ministères de la Santé, de la Défense et de l’Intérieur sont équipés de masques? Un exploit qui fait rêver, dans l’Hexagone… », fait remarquer la publication. Même si le gouvernement français « a tenté de rattraper le retard dû à la destruction des stocks de masques en 2013 », la gestion de cette question par le Maroc et la France n’est pas comparable selon le média qui conclue que « question mobilisation industrielle, il y a des leçons à prendre de l’autre côté de la Méditerranée ».

 

De son côté, le chroniqueur et conseiller municipal de la ville de Marseille, Karim Zeribi, a également défendu le modèle marocain de gestion du covid-19. Sur le plateau de CNews, il a récemment déclaré: «Il y a des pays qu’on regardait de haut jusqu’à présent, je pense au Maroc qui vend les masques dans les supermarchés par paquets de 100 à sa population et qui a mis en place un processus de fabrication entre la puissance publique et le privé».

«Comment le Maroc est capable de faire ce que nous, 6e puissance mondiale, ne faisons pas? Il faut qu’on s’interroge», a-t-il ajouté, mentionnant: « On a été un peu arrogant parfois avec ce continent africain, dont le Magreb ».

Sur le plateau, un autre intervenant souligne que la France « est capable uniquement de produire 10 millions de masques par semaine », soit 3,5 fois moins que le royaume chérifien. En réponse, Zeribi a suggéré que la France demande conseil au Maroc.

« Je parle d’un pays qui a décidé d’être souverain dans sa fabrication. Peut-être faudrait-il donner un coup de fil aux autorités marocaines pour voir comment elles se sont organisées en termes de planification et de fabrication », a-t-il ajouté. « Ils n’ont pas nos installations hospitalières, ils n’ont pas nos services publics, c’est vrai. Mais mes amis marocains aujourd’hui me disent: ‘Nous avons des masques disponibles dans les supermarchés’. […] »

Le 9 avril dernier, la radio France Info consacrait aussi une chronique au modèle marocain pour la gestion de l’épidémie. Son auteure, Claude Guibal, journaliste spécialiste du Moyen-orient, a égrainé les nombreuses mesures salutaires prises par le royaume pour anticiper au maximum les répercussions négatives de cette crise telles que le strict confinement, l’obligation du port du masque et la prompte reconversion des industries de textile pour produire ce produit désormais indispensable.

La chroniqueuse a ainsi exprimé son admiration pour la capacité d’autosuffisance du Maroc et souligné que le pays représenterait « une alternative à la production chinoise sur laquelle de nombreux pays européens pourraient être tentés de se précipiter ».