Le Maroc bénéficiera d’un programme de vaccins anti-covid19 à 3$ la dose

7045

Le Maroc fait partie des 172 pays participants à un « mécanisme pour un accès mondial aux vaccins contre le covid-19 », rapporte l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans un communiqué daté du 24 août. 

Le Maroc fait ainsi partie des « 92 pays et territoires à revenu faible ou intermédiaire qui remplissent les conditions pour bénéficier du système de garantie de marché (AMC) du Covax ». Le but de ce mécanisme étant de « maîtriser la pandémie grâce à un accès équitable aux vaccins contre le Covid-19 ».

« Le Covax est un mécanisme de groupement des achats coordonné par l’Alliance Gavi pour les nouveaux vaccins anti-Covid-19 qui garantira à chaque pays participant un accès juste et équitable aux vaccins grâce à un cadre d’allocation que l’OMS est en train d’élaborer », lit-on dans le communiqué partagé sur le site de l’OMS, qui précise qu’actuellement, le Covax « couvre l’éventail de vaccins anti-Covid-19 le plus large et le plus diversifié au monde, dont neuf vaccins candidats ». Neuf autres vaccins sont en cours d’évaluation et des discussions ont été engagées avec d’autres grands producteurs.

Ainsi, le Maroc fait partie des pays enregistrés comme « Pays et territoires à revenu intermédiaire de la tranche inférieure », aux côtés notamment de la Tunisie et l’Algérie, qui pourraient bénéficier « jusqu’à 100 millions de doses des vaccins candidats d’AstraZeneca ou de Novavax, s’ils sont retenus, à seulement 3 US $ (environ 30 DH) par dose » (comme les pays à revenus faibles).

Cette action sera mise à bien grâce à une collaboration entre le Serum Institute of India (SII), l’Alliance Gavi et la Fondation Bill et Melinda Gates annoncée plus tôt ce mois-ci (en anglais.

« Le système offre également la possibilité de se procurer des doses supplémentaires si le Covax l’estime nécessaire. Des accords séparés entre l’Alliance Gavi, la CEPI et AstraZeneca, annoncés en juin, garantissent 300 millions de doses supplémentaires du vaccin candidat, s’il est retenu, pour le Mécanisme COVAX », ajoute le site.

 

Lire aussi : Vaccins chinois: Xi Jinping déclare vouloir «coopérer avec le Maroc»

 

Par ailleurs, l’Alliance Gavi a élaboré en juin dernier le système de garantie de marché (AMC) du Covax, soit un instrument de financement devant permettre à 92 pays à revenu faible ou intermédiaire de participer au Mécanisme, dont le Maroc.

Pour l’heure, l’AMC a récolté plus de 600 millions de US $ sur le capital initial de 2 milliards qui doit être recueilli auprès de donateurs souverains ainsi que d’organismes philanthropiques et du secteur privé d’ici la fin de 2020. Le financement de l’AMC sera essentiel pour éviter que la capacité de payer ne soit un obstacle à l’accès aux vaccins anti-Covid-19, car une telle situation laisserait la plus grande partie du monde sans protection, et sans moyen d’atténuer la pandémie et son impact, relève l’OMS.

«En mettant en commun les ressources et en agissant de manière solidaire dans le cadre de l’Accélérateur ACT et du Mécanisme Covax, nous pouvons faire en sorte que lorsqu’un vaccin anti-Covis-19 sera disponible, tous les pays en bénéficient équitablement», a commenté le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

«Dans la course au vaccin, les pays peuvent faire cavalier seul – il y a alors peu de gagnants et beaucoup de perdants – ou s’associer au sein du Covax, initiative qui allie l’intérêt éclairé de chacun au principe d’équité, pour ne laisser aucun pays de côté», a déclaré de son côté Richard Hatchett, Président du conseil d’administration de la CEPI.

« L’objectif du Covax est de fournir, d’ici la fin de 2021, 2 milliards de doses de vaccins sûrs et efficaces qui ont été homologués par les organismes de réglementation et/ou préqualifiés par l’OMS. Ces vaccins seront offerts également à tous les pays participants, en quantités proportionnelles à leur population, en donnant initialement la priorité aux agents de santé, puis en étendant leur distribution aux groupes vulnérables, tels que les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies préexistantes. D’autres doses seront ensuite mises à disposition en fonction des besoins du pays, des vulnérabilités et de la menace que représente la Covid-19. Le Mécanisme Covax constituera également un stock de doses à utiliser en cas d’urgence et à des fins humanitaires, y compris pour enrayer les flambées graves avant qu’elles ne deviennent incontrôlables », conclut l’OMS.