Le Maroc autorise la Belgique à rapatrier les binationaux encore bloqués

Philippe Goffin, ministre belge des Affaires étrangères./DR

Après un premier refus, les autorités marocaines vont finalement permettre à la Belgique de rapatrier certains de ses ressortissants encore bloqués au royaume.

«Je confirme que la Belgique pourra poursuivre l’aide au retour de Belges en séjour temporaire au Maroc», a annoncé ce dimanche 12 avril le ministre belge des Affaires étrangères Philippe Goffin, rapporte le média local L’avenir.

Un avis favorable annoncé moins d’une semaine après les déclarations du ministre belge. «On a envie que nos binationaux puissent revenir au pays. On fait tout pour que cela fonctionne de la sorte. Sauf que pour le moment, on se heurte clairement à un refus de l’État marocain. C’est aussi clair que cela», avait-il déclaré.

Grâce à ce feu vert des autorités marocaines, «ce dimanche 12 avril à 16h00, nous avons déjà reçu 1.500 demandes de retour. Nous étudierons chacune d’entre elles sur des critères objectifs prédéfinis avec les autorités marocaines», annonçait le ministre.

 

Lire aussi: Le Maroc refuse à la Belgique le « rapatriement » des binationaux

 

Dans une interview accordée au journal Le Soir, le ministre affirme toutefois que «la première étape reste l’identification des cas. Ensuite, il leur faudra remplir un questionnaire que nous enverrons de manière à vérifier si chacun remplit les critères exigés, à savoir pouvoir prouver par des éléments probants des raisons humanitaires ou des raisons sociales pour rentrer en Belgique. Enfin, dernière étape, nous organiserons des vols vers la Belgique à partir des régions où ces personnes sont bloquées pour le moment».

«Encore du pain sur la planche»

Avant ce possible rapatriement des binationaux, cette liste qui sera élaborée par les autorités belges devra être validée par Rabat, poursuit le ministre. «Mais n’oublions pas qu’en fin de compte ce sera aux autorités marocaines de valider notre liste», a affirmé le ministre qui a remercié «tous ceux qui s’impliquent dans ce dossier».

«Mais nous sommes loin d’en avoir terminé, il y a encore du pain sur la planche, des négociations à mener à leur terme et des étapes à franchir avant de pouvoir clore cette affaire», a-t-il souligné.

Philippe Goffin avait également remercié dans son communiqué les autorités marocaines «qui ont accepté de déroger à la règle du non déplacement des binationaux, ceci pour des raisons humanitaires et sociales précises et pour ceux qui sont en séjour temporaire de courte durée au Maroc et domiciliés en Belgique».

 

Lire aussi: Le Maroc annonce la fin des rapatriements des touristes bloqués au Maroc

 

Une dérogation également accordée aux États-Unis et la Suisse qui ont procédé, samedi 11 et dimanche 12 avril, au rapatriement de leurs ressortissants bloqués au royaume.

Il est à noter que le dispositif spécial qui a été mis en place dans le cadre de l’opération de facilitation du retour des touristes étrangers vers leurs pays avait pris fin dimanche 22 mars. Un dispositif mis en place après que le pays ait suspendu tous les vols internationaux de passagers en provenance et à destination de son territoire.