Le Maroc achète des armes françaises pour 400 millions d’euros

588
Camion équipé d'un système d'artillerie - Caesar. Crédits: Facebook.

Après avoir étoffé son aviation, l’armée marocaine cible désormais un meilleur équipement pour l’infanterie. Selon plusieurs médias français, les vendeurs d’armes français ont obtenu au Maroc quelques contrats d’armement, qui devraient être annoncés lors de la visite d’Emmanuel Macron les 12 et 13 février.

L’armée marocaine continue de se renforcer. Après l’augmentation de son budget au titre de la loi Finances 2020, l’achat de brevets militaire, l’exigence de transferts de technologie et l’acquisition d’un matériel d’aviation de pointe, c’est désormais l’infanterie qui sera à l’honneur.

Selon le journal économique français La Tribune, Nexter a récemment signé un contrat de 200 millions d’euros portant sur la vente de systèmes d’artillerie sur camion Caesar (170 millions) et de ses munitions (30 millions). En outre, selon les information du média, le missilier MBDA a vendu en 2019 pour 200 millions d’euros de missiles VL-Mica terrestre.

C’est début 2019 que le roi Mohammed VI avait appelé à passer à l’étape de l’industrialisation militaire, de la recherche scientifique et de l’auto-développement des industries de défense dans le cadre de partenariats africains et internationaux. Dans ce sens, l’Espagne, le Royaume-Uni et le Brésil ont officiellement exprimé leur désir de créer des entreprises d’armements dans le royaume.