Le Maroc, 2e pays arabe à promouvoir la lutte contre l’antisémitisme et l’antisionisme

870
Le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat et le conseiller principal de la Maison Blanche Jared Kushner sont vus à Rabat dans le cadre d'une délégation conjointe américano-israélienne au Maroc, le 22 décembre 2020. (crédit photo: David Azagury/ ambassade américaine Jérusalem)

Soutenue officiellement par le gouvernement, l’association marocaine Mimouna a signé un mémorandum d’accord avec le département d’Etat américain visant à promouvoir la lutte contre l’antisémitisme, l’antisionisme, ainsi que l’islamophobie, rapporte le site d’information israélien JTA

L’organisation non gouvernementale marocaine qui s’engage en faveur de la préservation du patrimoine judéo-marocain a signé avec le département d’État américain un mémorandum d’accord, lit-on dans plusieurs médias israéliens dont JTA (Jewish Telgraphic Agency). Le but? Lutter contre l’antisémitisme et l’islamophobie, mais aussi contre l’antisionisme.

Signé par le président de l’association Mimouna, El Mehdi Boudraa, et Elan Carr, représentant du département d’État pour la lutte contre l’antisémitisme, cet accord s’inscrit dans la lignée des accords d’Abraham de l’administration Trump visant à normaliser l’acceptation des relations avec Israël dans les pays arabes

Le texte énonce que les parties « entendent travailler ensemble pour partager et promouvoir les meilleures pratiques afin de combattre toutes les formes d’antisémitisme, y compris l’antisionisme et la délégitimisation de l’État d’Israël » et « pour combattre d’autres types d’intolérance et de haine, à l’instar de l’islamophobie », rapporte le site israélien I24News.

Cet accord « renforce le partenariat profond et de longue date entre nos deux pays dans la lutte contre toutes les formes d’intolérance et la promotion de la paix et de la coexistence », a déclaré l’ambassadrice du Maroc aux États-Unis, la princesse Lalla Joumala.
Il s’agit du deuxième accord de ce type signé par un pays musulman après Bahreïn en octobre dernier.