Le gouvernement du Québec ouvrira bientôt un Bureau de représentation au Maroc

2151

L’Entente d’établissement du Bureau de la représentation du Québec à Rabat a été signée, mardi 19 juin, par l’ambassadeur, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mohammed Ali Lazreq, et la ministre québécoise des Relations internationales et de la francophonie, Christine St-Pierre.
Intervenant lors de la cérémonie de signature, Ali Lazreq a indiqué que ce Bureau contribuera au renforcement des relations de coopération, d’estime et de respect qui unissent les deux peuples et des liens qui se développent grâce aux valeurs de tolérance, d’ouverture et de démocratie qu’ils partagent.
Le Maroc ne cesse de renforcer sa coopération avec la province du Québec dans de nombreux secteurs, tels que l’éducation et l’enseignement supérieur, les énergies propres et renouvelables, l’entrepreneuriat, la science et l’innovation, ainsi que l’agroalimentaire et l’aéronautique, a-t-il affirmé.
« La convergence de nos vues sur les questions internationales, surtout lorsqu’il s’agit des questions de maintien de la paix et de désarmement, de coopération tripartite et de dialogue des cultures et des civilisation ne sont que quelques unes des expressions de notre volonté partagée de conforter et rehausser toujours plus cette coopération. Des témoignages, somme toute, de notre vision stratégique commune« , a-t-il dit.
D’ailleurs, l’implantation au Maroc de « Bombardier Aéronautique » démontre le sérieux et la volonté du Canada de favoriser les initiatives et les partenariats avec le Royaume, a-t-il souligné. Par ailleurs, Lazreq a fait état, dans le cadre de cette coopération, de la présence, entre autres, du Centre culturel « Dar Al Maghrib » à Montréal, ainsi que de nombreuses et dynamiques associations, outre l’effectif croissant d’étudiants marocains au sein des université canadiennes.
La présence d’une importante communauté marocaine au Canada, parfaitement intégrée et hautement qualifiée, est un atout qui apporte une dimension supplémentaire aux relations bilatérales et dont l’action pour l’enrichissement du dialogue entre les cultures et les civilisations n’est plus à démontrer, a-t-il noté.
Et de faire observer que le Maroc est un partenaire clé du Canada au sein de la francophonie, un partenariat inspiré d’une approche concrète basée sur les questions d’intérêt commun et sur une coopération active en matière d’économie, d’environnement et de bonne gouvernance. Et il ne fait aucun doute que l’ouverture de ce Bureau renforcera davantage l’action commune des deux pays en faveur de la francophonie et du rayonnement de l’image du Canada au Maroc, a-t-il conclu.
Pour sa part, la ministre québécoise s’est félicitée des relations « exemplaires » unissant le Maroc et le Canada, soulignant que l’ouverture de ce Bureau de représentation du Québec à Rabat facilitera certainement la collaboration bilatérale dans tous les domaines.
Le Québec accueille une forte communauté d’origine marocaine, soit plus de 100.000 personnes qui « contribuent chaque jour à l’avancement de la société québécoise« , a-t-elle fait savoir, notant que l’immigration est « nécessaire pour l’avenir de notre société » et que l’accès à l’emploi ainsi qu’aux professions réglementées est « prioritaire » pour le gouvernement du Québec.
Pour faciliter l’intégration professionnelle des personnes immigrantes installées au Québec, notamment celles en provenance du Maroc, il est primordial de poursuivre et même d’élargir les travaux en matière de reconnaissance des qualifications professionnelles, a relevé Mme St-Pierre, notant qu’à cet égard, et en vue d’encourager la mobilité des étudiants, 90 exemptions de droits de scolarité supplémentaires sont offertes par le gouvernement du Québec aux étudiants marocains depuis quelques années déjà et que les autorités québécoises octroieront dix exemptions exceptionnelles additionnelles.
Le Bureau qui s’ouvrira à Rabat est la trentième représentation du Québec à l’étranger, établis dans dix-sept pays différents, le troisième sur le continent africain, après Dakar et Abidjan, a-t-elle fait savoir.
La cérémonie de signature de cette Entente d’établissement a été marquée par la présence notamment de l’ambassadeur du Canada au Maroc, Nathalie Dubé, et du directeur du futur Bureau du Québec à Rabat, Alain Olivier, actuellement secrétaire général de la ministre québécoise des Relations internationales et de la francophonie.