Le fils de Netanyahu demande aux arabes de libérer Sebta et Mellilia

4366
DR

Yair Netanyahu, le fils du Premier ministre israélien a appelé les Arabes et les Musulmans à oublier la Palestine et commencer à libérer les enclaves espagnoles en Afrique du Nord.

Le fils du Premier ministre israélien, Yair Netanyahu, a invité ce week-end des Arabes et des musulmans du monde entier à libérer les villes de Ceuta et Melilla, ainsi que les autres enclaves entretenues par l’Espagne près des côtes marocaines. Le jeune Netanyahu, qui, à 27 ans, vit toujours dans la résidence officielle du Premier ministre et est connu par ses sorties médiatiques fracassantes et pour ses publications peu commune sur les réseaux sociaux.

A cette occasion, Yair a posté le message suivant sur son compte Twitter: « Chers Arabes et Musulmans, voulez-vous libérer les terres arabes et islamiques occupées? Voici par où commencer. » Le message était accompagné d’une carte de l’Afrique du Nord dans laquelle Ceuta, Melilla et d’autres enclaves espagnoles sont apparus dans la mer d’Alboran. Le fils de Benjamin Netanyahu a été accusé d’être « raciste » et « islamophobe », des accusations qui ont également été portées à propos de son père.

Yair Netanyahu apparaît continuellement dans les médias, en particulier après certaines crises. Lors des attaques des suprémacistes blancs dans la ville américaine de Charlottesville à l’été 2017, Yair a déclaré que la gauche était plus dangereuse que les néo-nazis. Des membres de l’opposition l’avaient accusé d’avoir dit en public ce qu’il avait entendu en privé par son père. En fait, le Premier ministre Netanyahu a établi des alliances avec des partis d’extrême droite européenne, dont certains liés à des mouvements néonazis, pour la simple raison qu’ils sont également islamophobes.
Peu de temps après, Yair a accroché un message contre le philanthrope juif d’origine hongroise et résidant aux États-Unis, George Soros, connu pour son soutien aux mouvements libéraux et de gauche. Dans le message, Soros a été présenté contrôlant le monde avec le soutien des francs-maçons, dans une caricature antisémite classique.