Le Conseil de gouvernement adopte un projet de décret relatif aux attributions des directions centrales de la DGSN

à 22:17
Image d'archive de la reunion hebdomadaire du conseil de gouvernement. MAP

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi à Rabat, le projet de décret 2.19.435 relatif aux attributions des directions centrales de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Présenté par le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, ce projet de décret modifie et complète le décret 2.10.84 du 17 avril 2010 sur les attributions des directions centrales de la DGSN, a indiqué M. Mustapha El Khalfi, porte parole du gouvernement, dans un communiqué lu lors d'un point de presse tenu à l'issue du conseil.

 

Lire aussi: Vidéo. Le grand show de la DGSN à l’occasion de son 63e anniversaire

 

Ce texte est l'illustration de la volonté de SM le Roi Mohammed VI de renforcer le corps de la sécurité nationale en le dotant des instruments et mécanismes juridiques et administratifs nécessaires afin qu’il puisse, d’une part, accompagner les mutations de son environnement et, d’autre part, améliorer la performance de la DGSN et l’habiliter à faire face aux défis qu’elle rencontre dans le cadre de l’accomplissement des missions qui lui sont dévolues, en l’occurrence la préservation de l’ordre public et la protection des personnes et des biens, a-t-il relevé.

Le projet de décret vise à renforcer le rôle de la Direction de la police judiciaire en matière de coordination des efforts nationaux et internationaux de lutte contre la criminalité dans toutes ses formes, avec les organisations et instances opérant dans ce domaine. Il stipule également la restructuration de la Direction des systèmes d’information, de télécommunications et d’identification, qui sera rebaptisée "Direction des systèmes d’information et de télécommunications" en vue d’optimiser l’accomplissement des missions dont elle a la charge.

En outre, la Direction des renseignements généraux sera chargée de la gestion des données biométriques et démographiques et de la supervision des centres des pièces d'identité, et ce dans le cadre de l’unification et de la modernisation des procédures de délivrance des documents d’identité aux citoyens marocains et aux ressortissants étrangers établis au Maroc, selon le porte-parole du gouvernement.