Le CNDH réagit à la note de service discriminatoire affichée dans une agence CTM

2115
Amina Bouayach, présidente du CNDH. Crédit: DR.

Suite à l’affaire de la note de service discriminatoire affichée dans l’agence CTM de Rabat envers les migrants clandestins, le Conseil national des droits de l’Homme réagit dans un communiqué.

Le CNDH déclare s’être saisi des informations qui circulent sur la toile après les vives réactions sur les réseaux sociaux et la presse et réalisera « les investigations nécessaires » afin de contacter l’ensemble des entités concernées, conformément à son mandat.

Et ajoute dans son communiqué qu’il « réitère la nécessité de garantir le principe fondamental de non-discrimination en conformité avec la Constitution qui dispose dans son préambule l’engagement du Royaume ‘à bannir et combattre toute discrimination à l’encontre de quiconque, en raison du sexe, de la couleur, des croyances, de la culture, de l’origine sociale ou régionale, de la langue, de le handicap ou de quelque circonstance personnelle que ce soit' ».

La polémique avait commencé à la suite de photos qui circulaient sur la toile montrant une note de service indiquant qu’il était interdit de vendre des billets de bus aux personne n’étant pas en règle au Maroc.