L’avocat de Zefzafi accuse El Omari d’avoir comploté contre la monarchie

8414

Lors du procès des détenus du Hirak d’Al Hoceima qui se déroule ce 21 novembre à la Cour d’appel de Casablanca, le membre du comité de défense des activistes Isaac Chariaa a affirmé que Nasser Zefzafi a refusé d’exécuter un complot contre le roi que lui aurait proposé le secrétaire général du PAM Ilyas El Omari. 

Voilà une sortie surprenante de l’avocat Isaac Chariaa. Lors du procès des détenus du Hirak à Casablanca ce matin à la Cour d’appel de la métropole, le membre du comité de défense a déclaré au juge que son client, le leader du mouvement rifain Nasser Zefzafi, a refusé de comploter contre la monarchie, malgré l’incitation d’Ilyas El Omari, secrétaire général du PAM, et président de la région Tanger Tétouan Al Hoceima. Ce dernier aurait plusieurs fois enjoint son client par téléphone à comploter contre la monarchie.

« Ilyas El Omari a contacté Zefzafi, pour lui proposer un complot contre le roi. Mais Zefzafi a refusé et expliqué que les revendications du Hirak sont purement sociales », a déclaré l’avocat au juge de la Cour d’appel à Casablanca.

Selon nos confrères d’Alyaoum24, le juge de l’audience a essayé de signaler à Isaac Chariaa la gravité de ses propos, mais celui que l’on définit comme l’apprenti de l’avocat Mohamed Ziane a réitéré ses propos, et a demandé de donner la parole à Zefzafi pour confirmer cette version des faits.