L’auteur du massacre en Nouvelle-Zélande a visité le Maroc, selon Erdogan

395
Brenton Tarrant. DR.

Dans une tribune publiée sur le site du journal américain The Washington Post, le président turc Recip Tayyep Erdogan a déclaré que l’auteur de l’attentat terroriste en Nouvelle Zélande, Brenton Harrison Tarrant, avait précédemment visité le Maroc.

Dans cette tribune publiée le mercredi 20 mars, Recip Tayyep Erdogan a écrit que Brenton Harrison Tarrant s’était rendu au Maroc mais également en Israël et en Croatie. « Les autorités turques ont également découvert que Brenton Harrison Tarrant s’était rendu en Turquie à deux reprises en 2016 et avait passé du temps dans diverses régions du pays », a-t-il écrit sans préciser les motifs derrières ces voyages.

Lire aussi: Attaque terroriste de Christchurch: la communauté marocaine en Nouvelle-Zélande sous le choc

« Les services de renseignement et d’application de la loi turcs, en coopération avec la Nouvelle-Zélande et d’autres pays, poursuivent leurs efforts pour faire la lumière sur ce qu’il s’est passé et pour prévenir de nouvelles attaques », a-t-il ajouté.

Dans sa tribune, Erdogan a également comparé l’auteur de la tuerie en Nouvelle-Zélande et les terroristes aux auteurs des actes terroristes en Turquie, en France, en Indonésie et ailleurs. Il a également considéré que l’agression en Nouvelle-Zélande est le résultat de ce qu’il a appelé « une campagne de diffamation » qui associe l’Islam au terrorisme. Le président turc responsabilise l’occident de n’avoir pas réagi face aux pratiques d’islamophobie et xénophobie, qui sont incompatibles avec les valeurs libérales.

Lire aussi: La Nouvelle-Zélande réagit au carnage des mosquées en interdisant les fusils d'assaut

« Au lendemain du massacre de Christchurch, l’Occident a certaines responsabilités. Les sociétés et les gouvernements occidentaux doivent rejeter la normalisation du racisme, de la xénophobie et de l’islamophobie, qui a augmenté ces dernières années. Il est essentiel d’établir que de telles idéologies tordues, telles que l’antisémitisme, constituent des crimes contre l’humanité », estime-il.

Enfin, Erdogan a appelé tous les dirigeants occidentaux à « apprendre du courage, du leadership et de la sincérité de la première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, à accueillir et accepter les musulmans vivant dans leurs pays respectifs » .