L’ancien ministre Mohamed Moubdii risque la prison

8221

Mohamed Moubdii, l’ancien ministre délégué chargé de la Fonction publique sous le gouvernement Benkirane II et président du conseil municipal de Fqih Bensaleh depuis 1997, traverse une très mauvaise passe.

Le procureur général du roi au parquet de la Cour des comptes a soumis une liste au ministère public des élus suspectés de dilapidation d’argent public. C’est en tout cas ce qu’a indiqué Al Massae dans son édition du vendredi 6 mars 2020.

Le quotidien arabophone rapporte que le député du Mouvement populaire, président du conseil municipal de Fqih Bensaleh depuis 1997, et l’ancien ministre délégué chargé de la Fonction publique, Mohammed Moubdii figure dans cette liste.

Il en va de même pour Faouzi Benallal, ancien président du conseil communal de Harhoura et plusieurs autres responsables, ajoute Al Massae.

Mohammed Moubdi, Faouzi Benallal et d’autres responsables seraient impliqués dans plusieurs affaires de corruption et de dilapidation d’argent public, a rappelé Al Massae. Tout en ajoutant que le rapport de l’inspection général de l’intérieur a évoqué plusieurs accointances entre ces responsables et certaines entreprises.

Beaucoup de marchés structurants auraient été cédés à des prix dérisoires, ce qui constituent en effet des infractions flagrantes qui violent la loi et vont à l’encontre de l’intérêt de la gestion territoriale.

Mohamed Mobdii, Faouzi Benallel et plusieurs autres responsables se retrouvent dans l’embarras et risquent gros», conclut Al Massae.