Lancement d’une application mobile de notification d’exposition au Covid-19

Image d'illustration. Crédits photo: EPA

Le ministère de la Santé a renforcé le dispositif existant de suivi des contacts, par le lancement d’une application mobile de notification d’exposition à la Covid-19, baptisée « Wiqaytna ».

« Wiqaytna », basée sur la technologie bluetooth et dont l’utilisation est volontaire, notifie ses utilisateurs en cas de proximité physique prolongée avec un autre utilisateur qui s’avère positif au Coronavirus dans les 21 derniers jours qui suivent le contact, explique lundi un communiqué du ministère de la Santé.

A la suite de de cette notification, les équipes du ministère de la Santé procèdent à une évaluation du risque d’exposition et, le cas échéant, entrent en contact avec le cas notifié, précise le communiqué.

Cette solution mobile, inscrite dans les efforts de lutte contre la propagation du nouveau Coronavirus, est lancée dans le cadre d’une campagne nationale de sensibilisation, sous le thème « Restons vigilants, protégeons-nous mutuellement », dont l’objectif est d’inciter les citoyens à continuer à adopter les mesures de prévention limitant la propagation de ce virus.

 

Lire aussi : Une application pour permettre le vote électronique à la chambre des conseillers

 

Ces mesures de prévention concernent le lavage fréquent des mains avec de l’eau et du savon ou une solution hydro-alcoolique, le port du masque et la distanciation physique, et auxquelles s’ajoute l’utilisation de l’application « Wiqaytna », disponible à partir du 1er juin pour téléchargement sur « Google Play », « App store », et sur « www.wiqaytna.ma », précise la même source.

L’application s’inscrit dans le cadre du renforcement du dispositif existant de prise en charge des cas contacts, mis en place par le département de tutelle qui a démontré son efficacité et qui reste le dispositif de base, note le communiqué.

Elle est réalisée conjointement par les ministères de la Santé et de l’Intérieur, en collaboration avec l’Agence du développement du digital (ADD) et l’Agence nationale de réglementation des télécommunication (ANRT) et avec la contribution bénévole et volontaire d’entreprises marocaines expertes dans leurs domaines, relève la même source.

Elle est autorisée par la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) et disponible en open source, ajoute-t-on.

Dans ce sens, le ministère de la Santé incite les citoyens à inscrire les quatre mesures de prévention dans leurs habitudes quotidiennes, et appelle l’ensemble des acteurs associatifs, le secteur privé, les médias et l’ensemble des citoyens à contribuer massivement à cette campagne de sensibilisation.